Bilan

Swiss Wine Campus : nouvel outil de formation en ligne sur le vin

Swiss Wine Promotion lance son campus des vins suisses. Une plateforme en ligne qui permet aux sommeliers - comme aux amateurs - de se former dans le domaine de l’oenologie, avec différents niveaux d'expertise.

Avec cette plateforme en ligne, Swiss Wine Promotion donne ainsi la possibilité de se former gratuitement.

Crédits: Pixabay

“La formation du personnel est insuffisante”. C’est de ce constat qu’est née la plateforme d’e-learning swisswine-campus.ch, en ligne depuis mercredi 2 mai. Elle propose une formation gratuite pour mieux mettre le vin en valeur, et en particulier la production helvétique. Les apprenants, particuliers, saisonniers ou someliers, connaîtront les cépages suisses et seront formés sur les appellations locales. “La température du service, le choix du verre et la manière de le servir restent des principes généraux, applicables à tous les vins” indique Jean-Marc Amez-Droz, directeur de Swiss Wine Promotion (SWP), l'organisme de promotion des vins suisses. 

Lire aussiLes 5 clés pour comprendre un vin

Le “campus des vins suisses” est soutenu par Gastrosuisse, et validé par des experts de l’Ecole de Changins et de l’Ecole hôtelière de Genève. Il comporte trois niveaux: débutant, amateur et expert. Pour accéder au palier supérieur, il faut répondre au quiz du chapitre. Les développeurs ont opté pour un format ludique. “L’apprenant peut se replonger à ses études dès qu’il a 15 minutes” explique Jean-Marc Amez-Droz. Il estime entre deux et trois heures le temps nécessaire pour compléter le niveau débutant. A la fin, l’apprenant obtient une attestation: la preuve qu’il a bien assimilé le contenu du cours.

Palier au manque de formation

Dans une profession que Jean-Marc Amez-Droz qualifie de volatile, la formation est un problème constant. Swiss Wine Promotion donne ainsi la possibilité à des personnes de se former gratuitement. “Il s’agit d’un complément aux cours pratiques” avertit le directeur de SWP. “A terme, nous espérons que notre campus soit un prérequis”. Ainsi, le sommelier compléterait sa formation théorique avant de se lancer dans les cours. Il aurait en tête le vocabulaire et le niveau de connaissance. “Il pourrait mieux profiter du cours” avance Jean-Marc Amez-Droz.

Evolution constante

La plateforme d’e-learning sera mise à jour au fil du temps. Si elle existe en quatre langues (français, allemand, anglais et italien), le but n’est pas d’en ajouter. Jean-Marc Amez-Droz est formel: “Le personnel doit apprendre le vocabulaire de la langue du client”. Les dirigeants de la plateforme veulent ajouter un glossaire et surveillent la qualité des quizz. D’autres contenus sont en gestation. Quant à la réception du campus suisse des vins, le projet séduit. GastroSuisse se montre intéressé, tout comme GastroFribourg. Reste à voir le nombre d’oenologues amateurs qui participeront à la vie sur le campus virtuel.

WeWine et le Millésime du côté de Lausanne 

De son côté, l’Ecole hôtelière de Lausanne donne rendez-vous aux amateurs de vin le samedi 5 mai. Pour la huitième année, le Millésime occupe les lieux de l’établissement. Au programme: discussion, dégustations et dîner gastronomique. C’est le collectif “WeWine” qui met l’évènement sur pied chaque année. Les étudiants des universités de Cornell, Oxford et Cambridge font le déplacement à l’occasion de cette édition 2018. La connaissance du vin continue de grandir. Que l’on soit à Genève, Lausanne ou Neuchâtel, le goût du vin est là. Et les instruments pour l’étendre se développent.

Lire aussiParlez-vous le langage... du vin ?

 

Garciarebecca1
Rebecca Garcia

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Rebecca Garcia a tout juste connu la connexion internet coupée à chaque téléphone. Elle a grandi avec la digitalisation, l’innovation et Claire Chazal. Elle fait ses premiers pas en journalisme sportif, avant de bifurquer par hasard vers la radio. Elle commence et termine ensuite son Master en journalisme et communication dans son canton de Neuchâtel, qu’elle représente (plus ou moins) fièrement à l’aide de son accent. Grâce à ses études, elle découvre durant 2 mois le quotidien d’une télévision locale, à travers un stage à Canal 9.

A Bilan depuis 2018, en tant que rédactrice web et vidéo, elle s’intéresse particulièrement aux nouvelles technologies, aux sujets de sociétés, au business du sport et aux jeux vidéo.

Du même auteur:

A chaque série Netflix son arôme de cannabis
Twitch: comment devenir riche et célèbre grâce aux jeux vidéo

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."