Bilan

Joël Dicker: «Le chocolat, c’est bon pour le corps et l’esprit»

En début d’année, l’écrivain genevois Joël Dicker s’associait à son ami d’enfance, l’entrepreneur Joël Fradkoff pour reprendre Du Rhône Chocolatier, l’une des plus emblématiques chocolateries de la ville du bout du lac. Interview chocolat.

  • Les tenants de la boutique ont de nombreuses idées en tête.

    Crédits: Du Rhône Chocolatier
  • Noël reste une période faste pour les chocolatiers.

    Crédits: Du Rhône Chocolatier
Bilan : Quelles sont les bonnes raisons de manger du chocolat ?

Joël Dicker et Joël Fradkoff: C’est un produit qui est bon pour le corps et l’esprit, surtout pour le moral. Mais le chocolat doit être réalisé de manière artisanale, comme on le fait ici à la chocolaterie.

Les spécialités de l’été de Du Rhône Chocolatier ?

Notre chocolat phare est Coline, une ganache noire à base de 64% de cacao de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Sinon, nous proposons des produits originaux, comme des ganaches au yuzu, à la verveine-fraise ou encore à la mangue. Nous allons aussi lancer des marrons glacés, un produit que les Genevois apprécient particulièrement.

Est-ce que vous donnez une importance au bio, et aux produits locaux ?

Nous ne produisons pas pour l’instant de chocolats bio, mais nous essayons de proposer un maximum de produits locaux, la plupart ayant le label GRTA, notamment à midi pour le déjeuner.

Qu’est ce qui fait un bon chocolat aujourd’hui ?

La qualité des matières premières et le savoir-faire évidemment. Du Rhône Chocolatier propose par exemple, une couverture exclusive provenant de fèves de l’île de Sao Tomé (Afrique du sud-ouest).

Les Suisses mangent de moins en moins de chocolat (10,3 kg en moyenne par habitant en 2018, soit 200 gr de moins qu’en 2017)….Cela ne vous a pas freiné dans votre projet de rachat de Du Rhône Chocolatier ?

Non, car le chocolat reste un produit universel et intemporel. Cependant, nous offrons aussi d’autres choses dans notre enseigne, comme la possibilité de se restaurer à midi ou de déguster un cocktail à l’heure de l’apéritif.

Les Suisses mangent moins de chocolat, mais le reste du monde en raffole toujours autant. Comptez-vous exporter un jour vos produits ?

Nous avions quelques points de vente à l’étranger, mais aujourd’hui nous souhaitons surtout nous concentrer sur Genève pour devenir un endroit incontournable.

En pleine canicule, les gens mangent moins de chocolat et plus de glaces. Pourriez-vous envisager d’en proposer un jour ?

Nous travaillons effectivement sur des recettes de glaces. Mais malgré la canicule, nous sommes très satisfaits du succès que connaît la chocolaterie depuis son ouverture. Elle ne désemplit pas !

La période d’hiver sera toutefois probablement plus faste?

Tous les chocolatiers réalisent en moyenne 30% de leur chiffre d’affaires durant la période de Noël.

Est-ce rentable d’avoir une chocolaterie ?

Tous les commerces souffrent aujourd’hui. C’est pour cela qu’il faut offrir plus que des produits, mais aussi une belle expérience. C’est ce que nous essayons de proposer ici, avec des chocolats de qualité, un cadre accueillant, un service personnalisé. Et nous allons refaire notre site Internet afin que les clients puissent commander leurs douceurs favorites en quelques clics.

Chantal De Senger
Chantal de Senger

JOURNALISTE

Lui écrire

Licenciée des Hautes Etudes Internationales de Genève en 2001, Chantal de Senger obtient par la suite un Master en médias et communication à l’Université de Genève. Elle débute sa carrière au sein de la radio genevoise Radio Lac. Journaliste depuis 2010 pour le magazine Bilan, elle est spécialisée dans les PME. En grande amatrice de vins et gastronomie, elle est également responsable du supplément Au fil du goût encarté deux fois par année dans le magazine Bilan. Chantal contribue par ailleurs régulièrement aux suppléments Luxe et Immo Luxe de Bilan.

Du même auteur:

Le road show de DSK passe par Genève
Genève accueille le premier salon suisse du champagne

Bilan vous recommande sur le même sujet

Les derniers Articles Vin & Gastronomie

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."