Bilan

Face au confinement, des dégustations virtuelles voient le jour

A l’heure du semi-confinement, de nombreuses entreprises organisent des cours, des dégustations et autres activités ludiques en ligne, notamment dans les domaines de la gastronomie et de l'oenologie.

Les dégustations en ligne décollent à la faveur du confinement.

Crédits: Stock-Asso/Shutterstock

La pandémie du Covid-19 a certes changé nos modes de vie mais cela ne signifie pas qu’il faut s’interdire de petits plaisirs de temps en temps dans le confort de son chez-soi. C’est ce que conçoivent de nombreux acteurs dans le secteur du vin, du chocolat et des produits du terroir qui essayent de trouver des alternatives à la situation actuelle.

Michele Caimotto. (DR)
Michele Caimotto. (DR)

«Il faut rester positif et trouver des solutions pour faire plaisir aux gens», commente Michele Caimotto, chef sommelier et fondateur de Wine Rose. Cet expert en vin organise des dégustations à thème interactives. Les amateurs de crus peuvent ainsi commander un coffret de six flacons sur des thèmes spécifiques - Le Lavaux, le Valais, les Barolo par exemple – qu’ils recevront directement chez eux avec une présentation audio sous forme de powerpoint. «C’est ma manière d’être solidaires avec les producteurs et permettre aux clients de se faire plaisir à la maison avec des produits de qualité».

Stay Home and Drink Wine

Fondée par Maria Zioga, Geneva Wine Society, en collaboration avec la société Kairos Project, organise également des dégustations en ligne de vins. Le premier événement se fera en anglais le samedi 4 avril sur Zoom. Les amateurs ont la possibilité d’acheter les flacons avant la dégustation qui peuvent être livrés dans toute la Suisse. Elsa Fuger, fondatrice du blog Wine Queen qui met en avant les femmes vigneronnes propose également des dégustations en ligne. «Juste avant le confinement, je voulais ouvrir un bar à vin. Suite à la crise, l’idée d’un bar en ligne m’est venue». La sommelière de formation propose l’envoie d’un flacon d’un petit producteur suisse ou étranger qui est par la suite dégusté en direct les vendredis et samedis à partir de 17h00 sur Skype et Zoom.

Olivier Mounir, propriétaire du domaine viticole Cave du Rhodan en Valais a également essayé de trouver une solution innovante pour palier à la situation difficile que vivent les producteurs de vin: «Toutes les manifestations et autres foires aux vins ont été annulées, tous les restaurants sont fermés et les portes des caves à vin restent fermées pour les dégustations. Les conséquences économiques sont énormes, notamment au moment où l’industrie souffre déjà des importations et des changements de comportement des consommateurs».

Olivier Mounir a lui aussi décidé de lancer des dégustations de vin digitale afin d’informer ses clients de manière interactive sur ses produits. «Les amateurs peuvent commander des bouteilles en direct sur le site». Le 2 avril, le vigneron organisera une dégustation de vin interactive en ligne via ses plateformes Youtube et Facebook. L’objectif étant de déguster les vins du millésime 2018. «C’est innovant et expérimental, nous ne savons pas encore si les clients sont prêts pour une expérience numérique».

Les chocolats en échantillons

Autre entreprise à se lancer dans la dégustation en ligne: Chocolats du Monde. «Nous voulons offrir aux gens confinés la possibilité de s’évader depuis chez eux» explique Nicolas Filipov, co-fondateur de l’e-boutique qui distribue les meilleures tablettes de chocolat provenant de micro-producteurs autour du monde. La dégustation, qui se veut brute et pure, aura lieu vendredi 3 avril à 19h00 via zoom. Les gourmands peuvent s’inscrire jusqu’au 31 mars pour recevoir leurs échantillons de chocolats livrés par un coursier à vélo.

Chocolats du Monde a sélectionné une quinzaine de producteurs différents - dont Orfève et Canonica à Genève – qui fabriquent leurs chocolats de A à Z. «Avec cette crise, nous nous sommes posés la question: que fait-on? Pendant une conférence zoom avec mon associé, l’idée d’une dégustation en ligne nous est venue. Après un sondage auprès de nos followers, nous avons noté un réel intérêt. Nous avons reçu beaucoup d’encouragements. Le défi maintenant, sera de créer une atmosphère conviviale au moment de la présentation des huit échantillons de chocolats. Nous sommes dans l’expérimental. Et c’est aussi une façon de rendre service aux gens, en transformant le négatif en positif».

Chantal De Senger
Chantal de Senger

JOURNALISTE

Lui écrire

Licenciée des Hautes Etudes Internationales de Genève (IHEID) en 2001, Chantal de Senger obtient par la suite un Master en médias et communication à l'Université de Genève. Après avoir hésité à travailler dans une organisation internationale, elle décide de débuter sa carrière au sein de la radio genevoise Radio Lac. Depuis 2010, Chantal est journaliste pour le magazine Bilan. Elle contribue aux grands dossiers de couverture, réalise avec passion des portraits d'entrepreneurs, met en avant les PME et les startups de la région romande. En grande amatrice de vin et de gastronomie, elle a lancé le supplément Au fil du goût, encarté deux fois par année dans le magazine Bilan. Chantal est depuis 2019 rédactrice en chef adjointe du magazine Bilan et responsable du hors série national Luxe by Bilan et Luxe by Finanz und Wirtschaft.

Du même auteur:

Le road show de DSK passe par Genève
Genève accueille le premier salon suisse du champagne

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."