Bilan

Collaboration passion

Les chefs Benjamin Breton, Freddy Garanjoud et Yohan Coiffard s’unissent le temps d’une journée et proposent un menu d’exception à emporter.

Benjamin Breton, Yoahan Coiffard et Freddy Garanjoud

Crédits: ©Edouard Amoiel

Alors que le monde de la restauration est toujours dans l’attente de la réouverture tant attendue, trois chefs genevois de renom décident de reprendre le chemin des fourneaux. Le trio est composé du tourbillonnant Benjamin Breton, ancien chef inspiré du restaurant FiskeBar à l’Hôtel Ritz-Carlton, de l’intrépide Freddy Garanjoud, ex-cuisinier de la brigade de l’Hôtel Richemond, qui fait aujourd’hui bouillonner les casseroles du restaurant Yeast, et de l’audacieux pâtissier Yohan Coiffard, maître de l’univers sucré de l’Hôtel Beau-Rivage à Genève. Excusez-nous du peu!

En s’associant pour la seule quête de la gourmandise et du plaisir gastronomique retrouvé, ils proposent un menu d’exception à déguster les 5 et 6 mars, destiné aux amateurs de sensations culinaires. Quand générosité rime avec amitié, et passion avec résiliation, découvrons ce que ces trois talents cachent sous leurs toques!

Poulet Chou
© Freddy Garanjoud

Compagnons de fourneaux

Ils peaufinent les derniers réglages de ce qui s’avère être un menu gastronomique de haut vol: rehausser la sauce au raifort escortant une betterave cuite en croûte de sel; intensifier la réduction d’un jus de volaille relevant la garde gustative des truffes; alléger une mousse au chocolat épousant les contours d’une pavlova. Le temps d’un moment, les trois compagnons de fourneaux repartent sur leur planète créative respective tout en restant dans le même univers. 

C’est Freddy Garanjoud qui est à l’origine de cette initiative. «Yoann est un ami de longue date et Benjamin est rapidement en passe de le devenir. J’ai énormément de respect pour leur travail. C’est un plaisir de partager ce moment culinaire avec eux», déclare le chef des fourneaux de Yeast.

D’une voix commune, cette initiative est salvatrice à bien des égards. En temps normal, les trois cuisiniers côtoient le monde de la haute gastronomie et, avant l’arrivée du Covid-19, travaillaient tous dans des palaces genevois en bordure du Lac Léman. Yohan Coiffard est le seul rescapé de cet exode culinaire dont pâtissent Freddy Garanjoud et Benjamin Breton. Toujours en place au restaurant Le Chat-Botté, au côté du chef Dominique Gauthier, le pâtissier continue de produire des créations sucrées de haut vol. Fort de son expérience, il fait appel pour cette occasion à l’agrumiculteur Niels Rodin et au fabricant artisanal de chocolat Orfève pour la confection de son dessert. «Nous collaborons chacun avec des producteurs de génie. C’est une opportunité rêvée de les faire connaître au grand public en mettant leur travail en avant».

Benjamin Breton, Yohan Coiffard, Freddy Garanjoud
© Edouard Amoiel

Jeunesse oblige, les cuisiniers se tournent vers l’avenir avec autant d’anticipation que d’excitation. Loin d’être une démarche commerciale, leur approche leur permet de s’exprimer ensemble et de partager une philosophie culinaire. «Nous nous sommes très vite rejoints sur des valeurs communes» précise Benjamin Breton. En temps normal, cette union autour d’un menu gastronomique n’aurait pas été possible. «Ironiquement, c’est grâce à la pandémie que toute cette histoire a pu voir le jour» rappelle-t-il. 

Sans tergiversation ni complaisance, les trois chefs proposent un menu qui leur ressemble ; tout en finesse et justesse. Alliant localité et saisonnalité, ils parviennent, malgré l’environnement ambiant, à mettre en valeur leur savoir-faire et leur talent. «Même si nous avons en nous cette envie de créer, quel bonheur d’en avoir la possibilité. En temps normal, c’est notre quotidien à tel point que l’on on n’y prête plus attention. Quoiqu’il advienne, créer reste notre vrai plaisir».

POUR COMMANDER

Amoiel Edouard2
Edouard Amoiel

Chroniqueur culinaire

Lui écrire

Petit-fils de restaurateur, fils de marchand de vins, diplômé de l’Ecole Hôtelière de Lausanne, chroniqueur culinaire pour le journal Le Temps et pour mon site Amoiel.ch, épicurien, aussi gourmand que gourmet, hédoniste, poète… l’idée d’écrire sur la gastronomie m’est apparue comme une évidence.

Ma démarche est avant tout de mettre en valeur et de faire découvrir des chefs, des restaurateurs, des producteurs et des créateurs. qui se donnent corps et âme à leur métier.

Alors, rejoignez-moi dans cette aventure culinaire truffée de gourmandises, de surprises et de plaisirs.

Du même auteur:

Les réseaux sociaux boostent les restos
Guide toujours

Les derniers Articles Vin & Gastronomie

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."