Un bon prof ou rien

Edito

Le monde bouge pour la formation et l’éducation. Nouveaux investissements, soutien massif aux pays en développement, création d’écoles privées… Nous l’avons constaté au 2e Global Education & Skills Forum (GESF) à Dubaï en mars, l’urgence est là, l’ébullition aussi.

Dans l’enseignement pur, deux tendances se dégagent. D’un côté: la promotion et le succès mondial des MOOCS (Massive Open Online Courses). Les plateformes se démultiplient, offrant à tout un chacun des possibilités folles de suivre des formations en ligne. La société edX, créée au printemps 2012 sur l’initiative des universités Harvard et MIT, a déjà deux millions d’utilisateurs.

Depuis l’automne 2013, l’EPFL propose des cours pointus via la plateforme Coursera, suivis assidûment tant par l’ingénieur vaudois que par le programmeur camerounais. On assiste à l’avènement du campus planétaire.

D’un autre côté: la revalorisation du prof (lire pages 6 et 7). Au cours des discussions échangées au Forum de Dubaï, cette notion était dans toutes les bouches. Y compris dans celle de Bill Clinton. Un bon enseignant fait toute la différence. Et devant des classes pas trop grandes, si possible…

Pour frapper un grand coup et marquer les esprits, la Varkey GEMS Foundation a ouvert le concours du «Meilleur enseignant du monde», avec un million de dollars à la clé. Une manière de remettre le prof au milieu de la classe, d’encourager de nouvelles vocations.

Le message est important, certes, et l’initiative est louable. Mais c’est également une démarche un peu paradoxale, à l’heure où chacun peut accéder à des cours suivis en même temps par des dizaines de milliers d’autres étudiants, devant un écran d’ordinateur, de manière totalement impersonnelle. GEMS Education va d’ailleurs aussi ouvrir cette année des cours en ligne pour les étudiants préuniversitaires.

Si ces deux tendances semblent partir dans des directions totalement opposées, chacune a, c’est certain, un immense rôle à jouer dans le monde de la formation de haut niveau et de l’éducation de qualité. 

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."