Taittinger: le champagne, une histoire de famille

Sept ans après le rachat des champagnes au groupe Starwood, la famille Taittinger est repartie à la conquête des marchés. La Suisse est en bonne place dans le business d'une famille qui est sentimentalement liée à notre pays.

En 2005, les champagnes Taittinger (et l'ensemble de la Société du Louvre, propriété familiale) sont vendus au groupe américain Starwood. Moins de deux ans plus tard, Pierre-Emmanuel Taittinger et ses deux enfants, Clovis et Vitalie, s'associent au Crédit Agricole pour racheter l'activité champagnes. Depuis cette reprise, ils s'efforcent de retrouver l'âme de cette maison familiale. Plus important propriétaire de vignobles en Champagne avec 288 hectares, la maison s'est focalisée sur le Chardonnay, un cépage plus fin et complexe que d'autres variétés.

Mais Taittinger, c'est aussi une histoire particulière avec la Suisse. Directrice artistique de la maison, Vitalie Taittinger revient ainsi pour Bilan sur la place qu'a occupée la Suisse dans les ventes de la maison par le passé. Mais aussi sur les liens familiaux qui unissent les siens à notre pays. Des liens qui ne sont pas prêts de s'atténuer: Taittinger était cette année le champagne officiel du Montreux Jazz Festival. Et c'est en Suisse que la maison de champagne a su séduire la Fifa, qui a choisi ses vins effervescents pour ses événements, Coupe du Monde incluse.

Dans la même categorie

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."