Rovenso, la start-up de l'EPFL qui séduit les pompiers chinois

Les trois cofondateurs de Rovenso ont développé un robot qu'aucun obstacle n'arrête. Capable de porter de lourdes charges, l'engin se révèle très utile pour atteindre des zones contaminées ou irradiées lors d'une catastrophe.

On dirait une sorte de tortue qui avance de manière butée. Equipées de quatre roues indépendantes, le robot terrestre ROVeo peut surmonter tous les obstacles. Développé par la start-up Rovenso issue de l'EPFL, l'engin a trouvé une clientèle en Suisse et aussi en Chine. Le concept a séduit les pompiers de ce pays et un prototype a été développé à Shenzen, mégapole industrielle de l'Empire du Milieu.

Les robots sont destinés aussi au marché du démantèlement des installations nucléaires ou pétrolières. Patron de Rovenso, Thomas Estier travaille avec deux cofondateurs: Lucian Cucu et Beat Geissmann. Cette jeune pousse soutenue notamment par la Fondation pour l'innovation technologique prépare une nouvelle ronde de financement. Objectif: devenir un leader mondial dans le domaines des robots terrestres civils.

Lire aussi: L'intelligence artificielle s'invite dans les ressources humaines

 

Dans la même categorie

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."