Qui veut gérer 10 000 francs?

L’émission «TTC» relance son traditionnel concours boursier. Les candidats devront gérer un capital virtuel pendant plus de deux mois et rivaliser pour obtenir les meilleurs rendements.

Ludique et didactique sont les maîtres mots du neuvième concours boursier lancé par TTC (Toutes Taxes Comprises), émission de la RTS du lundi soir. Organisé en collaboration avec la banque en ligne Swissquote, le jeu consiste à obtenir le meilleur rendement en partant d’un capital virtuel de 10 000 francs. Les investisseurs en herbe disposeront d’un accès illimité à leur compte virtuel d’octobre à décembre ainsi qu’aux titres de la plateforme eTrading, ce qui comprend actions, devises, obligations et autres valeurs. A noter que les produits spéculatifs ne peuvent représenter que 10% du portefeuille, afin d’éviter de «tuer le jeu».

Le concours admet deux catégories de candidats: les particuliers (toute personne résidant en Suisse âgée de plus de 18 ans) et les écoles. Dans ce dernier cas, il s’agit de classes de lycée, d’universités ou encore d’écoles professionnelles qui forment des équipes de cinq à dix personnes. Elles sont encadrées par leur professeur – souvent d’économie. «Les jeunes se prennent au jeu très vite», observe Patrick Fischer, présentateur de l’émission. «Ils veulent faire mieux que les autres, alors ils s’informent et lisent des sujets liés à la bourse.» 

Viser le réalisme

Pourquoi un capital de 10 000 francs? «Cela représente le portefeuille d’un père de famille», répond Patrick Fischer. Les organisateurs du concours cherchent à créer un terrain de jeu réaliste. Les traders en lice sont confrontés aux titres en temps réel, même s’ils n’influent pas sur leurs prix. Les transactions sont possibles uniquement lorsque la bourse est ouverte, et la prise de risque est déterminante. Lors d’une précédente édition, un participant est parvenu à presque doubler sa mise en une opération. Au contraire, plusieurs candidats ont déjà perdu beaucoup ou vont jusqu’à être disqualifiés du concours.

«Certains avaient manipulé les cours, raconte le présentateur de TTC. C’est très bien qu’il y ait des tricheurs, cela reflète la vraie vie.» Afin de se rapprocher de la réalité, un professeur d’économie avait décidé de noter ses élèves sur leurs transactions. Pour lui, si ces jeunes travaillent dans une banque, ils devront gérer de la même manière l’argent des clients.

Plusieurs téléspectateurs ont reproché à l’émission de faire l’apologie de la Bourse. Patrick Fischer réplique que la volonté de TTC reste d’en expliquer le mécanisme complexe de manière didactique et ludique. «Nous proposons une situation encadrée dans laquelle les participants prennent conscience des pièges.» 

Un voyage en Russie et de l’or comme récompense

Après New York, Londres ou encore Stockholm, la meilleure classe gagnera un voyage d’études à Moscou durant le mois de mars 2018. La capitale russe se prépare à une année chargée, avec l’élection présidentielle ainsi que l’accueil de la Coupe du monde de football. Le particulier le plus performant remporte 10 000 francs sous forme d’or physique. Les deuxième et troisième recevront respectivement 5000 et 3000 francs. Les prix sont distribués en or «parce que c’est glamour», sourit le présentateur. 

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 29 septembre à minuit sur la page rts.ch/concoursttc. La remise des prix est prévue le 18 décembre à 20 h, en direct. TTC prévoit également une émission délocalisée à Moscou à l’occasion du voyage d’études des gagnants. 

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."