Quand les marchés financiers deviennent «politiques»

Whatsapp
Tensions géopolitiques. Chiffres macroéconomiques contradictoires. Interventionnisme des banques centrales. Tout cela contribue à des marchés «administrés». Myret Zaki fait le point.

Tensions géopolitiques. Chiffres macroéconomiques contradictoires. Interventionnisme des banques centrales. Tout cela contribue à des marchés « administrés ». Résultat : un marché des changes atone, sans volatilité ni tendance, comme on ne l’avait plus vu depuis 10 ans. Sur d’autres classes d’actifs, comme les actions et les obligations, l’information sur le risque a disparu des cours, et la volatilité est aussi très basse. Boursicoteurs, traders et investisseurs individuels sont désormais marginalisés. Dans cet environnement, seuls dominent le trading à haute fréquence, les gros fonds spéculatifs et les banques centrales.

Dans la même categorie

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."