Montblanc: l'horlogerie au centre de la stratégie

Si une large part de la notoriété de Montblanc est issue des instruments d'écriture, la marque affirme son ancrage dans l'univers horloger. Pour son CEO Nicolas Baretzki, cette diversité des activités constitue une force pour enrichir les idées, mais les montres Montblanc restent une entité à part.

Instruments d'écriture, maroquinerie, parfumerie, joaillerie,... et horlogerie: depuis sa naissance au début du XXe siècle et plus encore depuis son intégration au groupe Richemont dans les années 1980, Montblanc se diversifie et propose aussi bien des stylos-plumes que des boutons de manchette, des pendentifs ou des sacs à main. Cependant, l'horlogerie constitue un pilier essentiel de son activité, comme le prouvent plusieurs décisions stratégiques ces dernières années (création de la manufacture au Locle en 1997, rattachement de la manufacture Minerva en 2007, nomination de l'ancien directeur général de Jaeger-LeCoultre Jérôme Lambert à la tête de Montblanc en 2013).

En 2018, Montblanc ne veut plus etre vue comme une marque de luxe qui fabrique des montres mais comme une véritable marque horlogère haut-de-gamme. Pour son CEO Nicolas Baretzki, si la diversité des activités constitue une source d'idées et d'inspirations réciproques pour les différentes branches, chacune d'entre elles est autonome au niveau de sa structure et dispose des équipes dédiées aptes à développer et appliquer une stratégie propre. Signe des temps: l'horlogerie est devenue l'activité mise en avant dans de nombreux domaines d'activités de la marque.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."