Malgré le franc fort, le tourisme suisse résiste

Whatsapp
Deux années se sont écoulées depuis l'abandon du taux plancher euro-franc. Après un net recul des nuitées de touristes étrangers en 2015, la Suisse tente de remonter la pente et de séduire à nouveau les clients étrangers. Le point sur la situation et la stratégie avec Gilles Dind, directeur Europe de l'Ouest chez Suisse Tourisme.

Avec le renforcement du franc face à l'euro, la Suisse a souffert sur le plan touristique: notre pays, déjà souvent vu comme cher pour de nombreuses familles européennes, est devenu hors de portée pour les classes moyennes de plusieurs pays de la zone euro. Depuis 26 mois, les professionnels ont réagi de différentes manières: certains ont ajusté les prix, d'autres ont joué sur une expérience plus complète, tandis que les instances faîtières ont choisi un meilleur ciblage des clients potentiels à l'étranger.

En 2017, le tourisme étranger dans les villes et les stations de montagne de la Confédération a évolué: les clients viennent toujours avant tout pour la beauté des paysages, mais la culture ou certaines activités spécifiques entrent aussi en ligne de compte au moment du choix. Et pour les séduire, Suisse Tourisme mise sur les canaux digitaux, permettant d'affiner toujours davantage la cible. Comme l'explique Gilles Dind, directeur Europe de l'Ouest chez Suisse Tourisme.

Dans la même categorie

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."