Luxe: Ces Suisses qui ont réussi à Londres

Whatsapp
A Londres, l'univers du luxe regorge de talents helvétiques. Exemples avec le chef Anton Mosimann, le designer et joailler Antoine Sandoz et la directrice et propriétaire d'hôtel Olivia Byrne.

Ce sont des noms qui comptent dans le domaine du luxe à Londres: Olivia Byrne est issue d'une famille franco-britannique mais a étudié au Rosey puis à l'Ecole hôtelière de Lausanne (EHL) avant d'ouvrir son propre établissement qu'elle dirige avec son frère, au coeur de la capitale britannique; Anton Mosimann est originaire de Soleure et a oeuvré au Japon comme en Europe, mais il est désormais indissociable de Londres où il cuisine pour les plus grands depuis 1975, au Dorchester tout d'abord, puis au sein de son propre club privé à Belgravia; Antoine Sandoz enfin est romand, et ce créateur a notamment collaboré avec Tom Ford du temps où ce dernier dirigeait la création chez Gucci.

Ces trois personnalités toujours attachées à la Suisse et qui y viennent toutes les trois très régulièrement portent des regards très contrastés sur le luxe et sur la Suisse. Orientés sur la technologie, sur l'imagination de la main ou sur l'obsession de repousser ses limites, ils imaginent un univers qui surprend, une expérience hors du commun.

A l'heure où les Britanniques, six mois après le vote sur le Brexit, vont voir leur île s'éloigner du continent, ces trois figures de l'univers du luxe suivent leur propre voie, s'éloignant des tendances, des contraintes des grands groupes et en choisissant l'indépendance pour avancer au gré de leurs inspirations et de leurs envies. Et quand les Londoniens ou les touristes du monde entier rencontent leurs univers, ils s'aventurent dans des mondes particuliers et exceptionnels.

Dans la même categorie

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."