Les diffuseurs misent sur le web pour séduire les jeunes

Whatsapp
Face à la montée en puissance des contenus audiovisuels sur le web, les diffuseurs doivent adapter leurs contenus. Les groupes francophones s'attaquent aux contenus vidéo web pour conquérir un public plus jeune.

 

YouTube, Dailymotion, Vimeo, mais aussi Vine, les réseaux sociaux ou encore Netflix et la télévision connectée: le web révolutionne l'univers de l'audiovisuel depuis quelques années. Le temps des programmes TV linéaires sur un écran unique est révolu. Face à ces nouveaux médias et formats, les diffuseurs traditionnels devaient relever le défi: se lancer sur le web ou voir les jeunes générations se détourner.

Pour répondre à ce défi, les réponses ont été multiples: créations de chaînes sur les plateformes web, naissance de canaux online en parralèle aux diffusions traditionnelles, élaboration de nouveaux formats, appels à des équipes de créateurs et de producteurs nés sur la toile, développement de l'interactivité avec les (télé)spectateurs, stimulation via les réseaux sociaux,... Désormais, le web n'est plus une sous-télévision mais bien souvent une source d'inspiration ou un espace de créativité qui irrigue les écrans traditionnels.

Youtubeurs devenus stars des plateaux TV, marques qui font appel aux forces vives du web pour créer des contenus propres, formats web qui se retrouvent propulsés à l'écran en prime-time: les barrières tombent les unes après les autres. Lors du Swiss Web Program Festival de Montreux, les diffuseurs ont expliqué leur stratégie vis-à-vis de cette nouvelle économie. Avantages et potentiels ont séduit les groupes publics et privés de l'audiovisuel, de la RTS à Studio Bagel en passant par la RTBF ou TV5Monde.

Dans la même categorie

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."