Les banquiers passent des coffres aux planches

Whatsapp
Deux anciens as de la finance investissent la scène de la Comédie de la Gare à Genève: Les Banquiers est une pièce à sketches sur l'univers d'un monde en pleine mutation.

Comédie de la Gare à Genève, un soir d'automne. Les trois coups vont retentir. Dans les gradins, les spectateurs ont rendez-vous avec leurs banquiers, Les Banquiers. Face à eux, deux vrais banquiers, retirés des affaires, jouent le rôle de leur vie: sous la plume et la direction de Laurent Haut, Matthias Leonard Lang et Derek Robin croquent les professionnels de la gestion de fortune.

Dès le 8 octobre, les planches du théâtre genevois vont prendre des airs de salle des coffres avec les moments de la vie des banques narrés par les deux comédiens. Des situations vécues par les deux hommes, racontées et parfois arrangées, qui devraient faire mouche auprès du public. Déjà jouée voici quelques mois, la pièce revient sur les planches pour près de trois mois de représentations.

En pleine phase de répétitions, les trois hommes confient à Bilan leur parcours et leur ressenti. Se défendant de toute méchanceté gratuite, ils ont puisé dans leur vécu et traité avec une nécessaire dose d'humour des situations incongrues ou communes.

Avec Les Banquiers, la Comédie de la Gare propose à tout un chacun de vivre différemment un rendez-vous au guichet, d'investir dans les fous rires et de placer sans compter ses sourires sur un compte de plaisir.

Dans Bilan en date du 30 septembre, un article est consacré aux liens actuels entre la banque et la création, ou comment les milieux de la finance et de la gestion de fortune inspirent actuellement les scénaristes du théâtre, mais aussi du cinéma et de la télévision.

Dans la même categorie

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."