La Suisse est à la traîne pour les augmentations de salaires

Un cabinet d'études international a estimé les hausses de salaires pour 2014 dans 100 pays à travers le monde. Très loin des augmentations du Venezuela (+27%), la hausse attendue en Suisse (+1,5%) place le pays en bas du classement. Alors que l'enquête annuelle d'UBS CIO Wealth Management Research envisageait début novembre une hausse moyenne des salaires de 0,9% pour la Suisse en 2014, le cabinet d'études Hay Group se montre plus optimiste: les rémunérations des employés devraient croître de 1,5% l'an prochain, selon le dernier rapport rendu public cette semaine.

Les pays développés devraient voir leurs salaires augmenter de 2,5% en moyenne: «Les évolutions salariales des pays dits matures comme le Royaume-Uni se situent autour de 2,5%. L'Allemagne se démarque légèrement avec 3% prévus alors que la France n'affiche que 2,5% d'augmentation», observent les auteurs de l'étude.

La Suisse se démarque aussi, mais dans le sens de la prudence: les rémunérations ne devraient augmenter que d'1,5% l'an prochain. Soit à peine mieux que les pays malades de la zone euro: Chypre (0%), Grèce (0%), Irlande (+0,8%), Portugal (+0,8%), Espagne (+1,1%).

Salaires en hausse et effet de l'inflation

Selon le Hay Group, qui a étudié les cas de 15 millions de salariés dans 22'000 entreprises disséminées dans 100 pays dans le monde, les chefs d'entreprises devraient être plus enclins à accorder des hausses substantielles de salaires dans les pays en développement. Ainsi, en Russie (+7,8%), en Turquie (+7,7%), au Brésil (+6,1%) et surtout en Chine (+8,6%) et en Inde (10,9%), les salariés devraient voir leurs revenus augmenter sensiblement.

Ces gains sont toutefois à pondérer en raison d'une inflation très forte dans ces pays en développement, ce qui réduit la hausse du pouvoir d'achat des salariés. Ainsi, le leader de ce classement, le Venezuela (+27%) ne verra pas ses salariés gagner de pouvoir d'achat mais en perdre: l'inflation est attendue dans ce pays à hauteur de 36% en 2014!

A côté de cette situation, la très faible inflation mesurée dans les pays européens et en Suisse permet aux salariés de profiter au maximum des hausses salariales.

Miser sur d'autres revenus que le salaire

Ailleurs dans le monde, la hausse est marquée, sans être très forte: +5,7% par rapport à 2013 au Moyen-Orient et en Afrique, +2,8% aux États-Unis, +2,7% au Canada, +3,5% en Australie, +4,5% au Mexique.

A l'échelle mondiale, Ben Frost, qui a conduit l'étude pour le Hay Group, estime que la hausse moyenne des salaires atteindra 3,1% (contre 3,3% en 2013). Ce ralentissement conduit Ben Frost à conseiller aux employés de miser sur d'autres formes de gains que le seul salaire (intéressements, placements,...).

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."