La Banque nationale suisse s'expose à des risques élevés

Le bilan de la Banque nationale suisse (BNS) n'en finit plus de grossir. Myret Zaki analyse cette croissance sans fin et surtout la composition de celui-ci, qui laisse apparaître de fortes disparités, notamment au détriment de l'or.

Avec 635 milliards de réserves de devises, principalement en euros et en dollars, acquis pour affaiblir le franc suisse, la BNS se voit contrainte de placer cet argent en Europe et aux Etats-Unis. Elle est notamment exposée à plus de 62 milliards de dollars aux actions américaines, qui représentent désormais 60% de son portefeuille actions, un record.

Les fluctuations de marché et les pertes de changes peuvent aisément manger les fonds propres de la BNS, déjà très bas en pourcentage de son bilan.

Dans la même categorie

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."