L'emploi continue de progresser en Suisse

A l'exception de l'industrie manufacturière, l'emploi a progressé en Suisse au 2e trimestre, selon le baromètre publié jeudi 29 août par l'Office fédéral de la statistique. Les services portent cette dynamique qui s'établit à +1,7%. Le printemps de l'emploi amorcé en début d'année s'est prolongé: entre avril et juin, le nombre d'emplois a encore augmenté en Suisse (+1,7%). A la fin du mois de juin, le pays comptait 4,166 millions de postes de travail occupés. Et la tendance s'annonce positive pour le 3e trimestre.

Au niveau géographique, la hausse dans le bassin lémanique (+2%) est plus forte que la moyenne nationale, mais elle ne constitue pas la plus forte progression par grandes régions. C'est la Suisse centrale (+2,6%) qui tire le mieux son épingle du jeu, mais avec des volumes moins élevés que le secteur romand. Toutes les autres régions se situent légèrement en dessous de la moyenne suisse (entre +1,3% au Tessin et 1,6% à Zurich ou en Suisse orientale).

L'industrie manufacturière en berne

L'analyse par branches révèle que la destruction des emplois se poursuit dans le secteur secondaire (-0,4%). Mais ce recul est plus que compensé par une forte hausse dans le secteur tertiaire (+2,3%).

Dans le secondaire, les plus grosses pertes en volumes sont enregistrées dans l'industrie manufacturière (11'000 emplois de moins entre le 2e trimestre 2012 et le 2e trimestre 2013), tandis que les baisses les plus fortes en proportions reviennent au textile et à l'habillement (-8,5%), au matériel de transport (-5,2%) et à la fabrication d'équipements électriques (-4,3%).

La construction se porte bien

Le secteur connait toutefois quelques hausses, notamment dans l'eau et les déchets (+3,6%) et l'industrie pharma (+1,9%). En termes de volumes, c'est le domaine de la construction qui atténue la baisse de l'emploi dans le secteur secondaire: 19'000 emplois ont été créés sur les douze derniers mois dans les trois sous-domaines (construction, bâtiments et travaux publics et construction spécialisée).

Toutefois, le moteur de l'emploi suisse reste plus que jamais le secteur tertiaire. Sur les douze derniers mois, 72'000 emplois ont été créés par les différentes branches.

Les indicateurs au vert pour l'avenir

Les plus fortes hausses de ce secteur sont à mettre au compte des activités spécialisées, scientifiques et techniques (10'000 emplois créés en un an), de l'enseignement (+8000 emplois), de la santé (29'000 emplois cumulés dans les différentes sous-catégories).

Seules décrues dans ce secteur: l'hébergement (-1,5%, 1000 emplois de moins), la restauration (-2%, 4000 emplois de moins) et surtout la recherche-développement scientifique (-2,6%, 1000 emplois de moins).

En rythme annuel, le nombre de places vacantes a augmenté de 5,4%. Cette hausse de l'offre d'emplois combinée à une évolution positive des prévisions de la part des recruteurs pour les mois à venir laisse augurer de nouvelles hausses de l'emploi dans les mois à venir.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."