Immobilier: l'heure des bonnes affaires

Avec une baisse des prix de 10 à 30% depuis le pic de 2012-2013 et des taux d’intérêt très bas, Les feux sont au vert pour acquérir son logement sur l’arc lémanique.

Ces derniers mois, ceux qui ont longtemps hésité à devenir propriétaires sont nombreux à s’être lancés dans l’aventure. «II est plus avantageux d’acheter maintenant qu’il y a deux ans, indique Guy Barboni, directeur de DL Conseils en financement immobilier pour Genève et Nyon. Le pic des prix a eu lieu entre fin 2012 et début 2013. Depuis, en fonction des types d’habitation, le marché a perdu entre 10 et 30%.» 

Mais faire de bonnes affaires requiert une grande détermination. «Cela fait deux ans que je cherche, témoigne une acheteuse qui vient de signer avec son mari pour un appartement. C’est éprouvant, mais il faut se mobiliser entièrement dans ce but, car même en ayant de l’argent, les bons objets s’arrachent très vite.» 

Notre acheteuse disséquait les annonces durant deux heures les week-ends, et y jetait un œil tous les jours. «Fixer les rendez-vous, visiter, est un travail à plein temps. Cela me prenait cinq heures par semaine», estime-t-elle. 

En général, le nombre d’inscrits pour des objets attrayants (neufs et sur plan) est très élevé, et le couple précité a eu la chance que ses concurrents n’avaient pas tous un plan de financement qui tenait la route. «Alors que mon époux et moi sommes solvables, avons tous les deux un bon travail, un 2e pilier et 10% d’épargne, rien n’était gagné en raison de la concurrence féroce qui règne pour tout ce qui est nouveau, et pour les objets sur plan.»

En kiosque du 16 au 29 septembre 2015 

 

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."