De plus en plus de Suisses travaillent dans l'humanitaire

Toujours plus de personnes en Suisse travaillent dans le domaine de l'aide au développement, de l'aide humanitaire ou des droits de l'Homme. Les Suisses sont toujours plus nombreux à travailler dans l'humanitaire, dans des domaines comme l'aide au développement, la paix ou les droits de l'Homme. Leur nombre a augmenté de 4% en deux ans.

Le secteur employait 3842 postes à temps plein l'année dernière contre 3681 en 2010, a indiqué jeudi le Centre d'information, de conseil et de formation aux professions de la coopération internationale (Cinfo), en publiant le 2e rapport sur le marché suisse du travail dans la coopération internationale. Et cette tendance à la hausse devrait se poursuivre.

La coopération internationale séduit les étudiants

Entre 2005 et 2012, le nombre d'étudiants ayant entamé un cursus lié à la coopération internationale a de son côté plus que doublé. Il est passé de 366 à 867.

La hausse du nombre d'étudiants vient, d'une part, de l'augmentation constante du nombre d'étudiants par filière depuis 2006 et, d'autre part, de l'élargissement de l'offre des institutions de formation, selon le rapport présenté par Cinfo.

Les organismes dépendant de l'Etat jouent un rôle important sur ce marché. L'an dernier, ils employaient 51% des spécialistes de la coopération internationale. Les organisations à but non lucratif en comptaient 48% et les entreprises privées les 1% restant.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."