Comment la Suisse reste attrayante auprès des talents

Nicole Burth Tschudi, CEO de Adecco Suisse, et Corine Mauch, maire de Zurich, exposent les raisons du succès suisse auprès de la main-d’œuvre qualifiée. Parmi les facteurs dominants: la formation et la qualité de vie.

La Suisse est le pays qui recrute, encourage et retient le mieux la main-d’œuvre qualifiée. C’est le résultat du "Global Talent Competitiveness Index" (GTCI), présenté cette semaine au World Economic Forum de Davos.

Cet Index, établi par l’INSEAD en collaboration avec le groupe Adecco et le Human Capital Leadership Institute, mesure la compétitivité d’un pays en matière de talents, sur la base de critères tels que les conditions-cadres et la qualité de vie.

Après la Suisse, numéro un pour la quatrième année consécutive, suivent Singapour, le Royaume-Uni, les Etats-Unis et la Suède. Leurs points communs : un système de formation qui rencontre les besoins du marché du travail, une politique d’emploi qui facilite l’entrepreneuriat, et un lien fort entre le gouvernement et les acteurs économiques.

Le rapport se concentre cette année sur les effets des avancées technologiques sur le marché des talents, en partant du principe que si la technologie supprime de nombreux emplois, elle crée également de nouvelles opportunités. « Les gouvernements et les acteurs économiques doivent cependant travailler ensemble pour construire des systèmes de formation et un marché du travail qui corresponde à cette nouvelle donne », souligne le rapport.

Pour Nicole Burth Tschudi, CEO de Adecco Suisse présente à Davos, «la formation est primordiale» pour opérer ce virage : «En 2030, sur dix personnes qui obtiendront leur premier emploi, six parmi elles pratiqueront un métier qui n’existe pas encore aujourd’hui. Une chose est claire : si on ne peut savoir à quoi ressembleront les jobs du futur, nous devons tous développer notre capacité à apprendre. De leur côté, les entreprises doivent s'assurer que leurs employés continuent à se former.»

Quels types de profils recherchent les entreprises suisses aujourd'hui? Nicole Burth Tschudi, CEO de Adecco Suisse répond.

 

Le "Global Talent Competitiveness Index" (GTCI) a également établi son premier classement qui se concentrent sur les villes les plus attrayantes pour les talents. Zurich arrive en deuxième position, derrière Copenhague. Helsinki et San Francisco occupent respectivement la troisième et quatrième place.

Pour la maire de Zurich Corine Mauch, également présente au Forum de Davos, il est primordial que les entreprises installées à Zurich puissent recruter facilement les profils dont elles ont besoin. Mais pas seulement. «En plus de la formation et de la qualité de vie, les CEO des grandes entreprises qui veulent faire venir des talents à Zurich mentionnent souvent l'importance de l'offre culturelle, ainsi que toute une série de facteurs non quantifiables.»

Zurich attire de nombreux talents. Corine Mauch, maire de Zurich, explique les raisons de ce succès. 

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."