Carnivores, une espèce menacée?

Toujours plus de Suisses renoncent aux protéines animales. L’essor du végétarisme crée une nouvelle niche dont se sont emparés start-up, producteurs alimentaires et restaurateurs. Coup de projecteur en 15 questions.

Qu’il paraît loin le temps où tout repas digne de ce nom devait comporter une pièce de viande. Aujourd’hui, des cantines d’entreprise aux rayons des grandes surfaces, l’offre permettant de se nourrir sans recourir à de la chair animale occupe une place toujours plus importante. 

 «J’ai arrêté de manger de la viande en 2014, raconte Dror Allouche (41 ans), directeur pour la Suisse et l’Italie de Neopost, société de communication digitale et physique. Je préparais la compétition d’endurance Ironman et une alimentation végane permet de récupérer beaucoup plus vite après une phase d’effort.» Après la course, il a choisi de maintenir ce régime. «Au travail aussi, je me sentais beaucoup mieux: moins de coups de barre, davantage de capacités de concentration et de mémorisation.»

Des soucis lors des repas d’affaires? «En Suisse, il y a toujours une salade ou une option végétarienne. Je ne suis pas intégriste non plus. Il m’arrive de manger un morceau de fromage ou une glace. Avec mes interlocuteurs, j’évite d’aborder le sujet et dis que je mange léger. Tout se passe très bien comme ça.»

Encore taxés d’originaux ou de marginaux il y a une quinzaine d’années, les végétariens constituent aujourd’hui un groupe aux préférences alimentaires largement reconnues. Un choix revendiqué par de nombreuses célébrités telles que les comédiennes Natalie Portman, Penélope Cruz, de même que l’acteur Lambert Wilson et, plus surprenant, le boxeur Mike Tyson, pourtant enclin à mordre l’oreille de son adversaire. En Suisse, l’ancien conseiller fédéral socialiste Moritz Leuenberger a fait connaître publiquement sa nouvelle orientation alimentaire. [...] 

En kiosque du 1er au 14 février 2017

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."