Apprenez à maîtriser le monde digital

A Genève, le Medi@LAB lance un cursus axé sur l’utilisation du web pour les professionnels des relations publiques, tandis que la HEG crée un cycle sur la digitalisation des entreprises.

Cela ne vous aura sans doute pas échappé: le web et les interactions numériques constituent aujourd’hui la clé de voûte de nos activités professionnelles. La formation continue joue un rôle primordial dans l’acquisition des compétences qui permettent de présenter et conserver un profil attrayant sur le marché du travail. Dans cette idée, le Medi@LAB de l’Université de Genève lance un nouveau cursus baptisé relations publiques digitales dédié aux professionnels de la discipline. En collaboration avec l’Ecole CREA Genève, le laboratoire de recherche de l’Institut des sciences de la communication, des médias et du journalisme dispense un enseignement qui débouche sur un Diploma of Advanced Studies (DAS) de l’Université de Genève.

Pour mémoire, le DAS appartient à la même famille de diplômes que les études MAS (maîtrise d’études avancées) et CAS (certificat de formation continue universitaire). Ces cycles s’adressent à des personnes disposant d’un titre d’une haute école ou présentant une expérience professionnelle pertinente. Ces certificats appartiennent au système européen de crédits ECTS établi par le processus de Bologne. Les participants peuvent ainsi approfondir leurs connaissances et enchaîner les diplômes dans différentes universités et écoles, leurs acquis étant reconnus dans les 47 Etats de l’Espace européen de l’enseignement supérieur.

Chargé de cours et initiateur du programme, Philippe Amez-Droz souligne que le DAS relations publiques digitales s’adresse à différents publics. «Le diplôme doit doper la carrière des personnes en exercice dans le domaine, grâce au renforcement de leurs aptitudes et de leurs connaissances. Le cycle représente aussi une opportunité de reconversion pour des actifs dans le secteur de la publicité, par exemple. Enfin, cette formation peut s’avérer précieuse pour les acteurs de la culture, notamment. Un libraire ou un directeur de musée peuvent ainsi apprendre à élargir leur public par le biais des outils numériques de la dernière génération.»

Dirigé par le professeur Patrick-Yves Badillo, le programme allie champ théorique, «Best Practices» et études de cas pratiques. D’un coût de 12  000 francs, la formation se déroule à raison de deux sessions par mois sur une période d’une année. Il est possible de suivre les modules isolément en fonction de son intérêt pour les thèmes pour un prix de 1500  francs. 

Comment digitaliser une firme

Avec une approche davantage ancrée dans le monde de l’entreprise, la HEG Genève crée de son côté un CAS Digital Transformation for Business. La Haute Ecole de gestion souhaite enseigner aux inscrits les techniques utilisées pour la digitalisation d’une firme. A l’issue du programme, les participants réalisent un projet personnel chez la compagnie qui les emploie afin d’obtenir le diplôme.

«Nous avons constaté que certaines entreprises se sentent désemparées face à ce processus de digitalisation. Le programme est destiné aux personnes chargées de la transformation numérique au sein de leur compagnie. Notre objectif est de leur donner des réponses aux questions les plus importantes. Parmi celles-ci: comment repenser les processus internes? Comment faire adhérer les parties prenantes au projet et gérer le changement? Comment redéfinir la relation avec ses clients grâce au digital?», explique Alexandre Caboussat, responsable de la filière International Business Management à la HEG Genève.

D’un coût total de 9200  francs, la formation comprend cinq modules de trois jours sur un semestre, avec la possibilité de s’inscrire à un module individuel pour 2000 francs.

De nombreuses formations existent 

Ces deux nouveaux cursus rejoignent une offre déjà dense dans le domaine du digital. A l’Université de Lausanne, la Faculté des HEC propose ainsi un CAS et un DAS Executive Certificate en marketing stratégique et communication, aux prix respectivement de 10  000 et 13  500 francs. Un module de trois  jours ciblant particulièrement le marketing digital est accessible de manière indépendante aux personnes intéressées.

Valeur sûre de la formation continue dans le marketing et la communication, le SAWI à Lausanne se profile aussi dans le numérique. Coûtant 6400  francs, le cycle spécialiste en stratégie digitale permet d’acquérir sur cinq mois les techniques permettant de maîtriser la stratégie globale d’une entreprise sur le web. Le programme traite notamment des thèmes du digital branding, du référencement et ranking ainsi que des médias sociaux. Emanation du SAWI, l’institut Polycom dispense un MBA en digital marketing & communication sur deux ans pour 28  000 francs.

L’Ecole CREA cible quant à elle la transition numérique avec un large éventail de cours dont un cycle certifiant en stratégie digitale d’une durée de seize jours sur trois mois, au prix de 3900  francs. Axé sur l’e-marketing, le programme comprend le développement d’un site web, la réalisation de campagnes de marketing en ligne ainsi que la gestion de la réputation digitale. Appartenant au groupe INSEEC basé en France, le CREA permet aussi d’effectuer bachelor et master en digital marketing & communication.

A Neuchâtel, l’agence de communication MACOMM-Digitale déploie différentes formations ciblées destinées aux PME. Les cours traitent notamment des réseaux sociaux, du web marketing ou des outils d’analyse permettant de mesurer l’impact des campagnes. Toujours à Neuchâtel, la HEG Arc propose pour un coût de 950  francs un cycle généraliste en médias sociaux, en collaboration avec le SAWI. La réussite de l’examen final permet d’obtenir un certificat de la Haute Ecole de gestion Arc.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."