Alaya met la responsabilité sociale dans les mains des employés

Deux fois par semaine Bilan vous propose le portrait d’une start-up suisse pour investir issues de sa sélection 2018. Aujourd’hui, Alaya et sa plateforme qui met en relation employés volontaires et projets associatifs.

Pour la sixième année consécutive Bilan a dévoilé le 1er mars dernier  (en exclusivité pour les lecteurs du magazine)  sa sélection de 50 start-up suisses pour investir ou s’inspirer. Avec 141 start-up présélectionnées par la rédaction de Bilan et nos partenaires ( BioAlps, CleantechAlps, AlpICT, la FONGIT et CIMARK,  InnoSuisse, InnoVaud, MassChallenge, Neode, Kickstart Accelerator ainsi que Startupticker),  le cru 2018 aboutit à un renouvellement à 98% des jeunes pousses choisies par le jury (voir sa composition ci-dessous). Place donc à la découverte et à la qualité.

Alaya

Montant recherché: 2 millions de francs

Fruit de la fusion de Share A Dream et HopeItUp (voir la vidéo ici), Alaya a développé une plateforme de responsabilité sociale et environnementale des entreprises qui met en relation les employés avec les besoins en fonds, en compétences et en travail bénévole des associations. En Suisse, 140 (150 globalement) de ces dernières sont présentes sur la plateforme pour confier des missions à 70% locales aux 4000 employés d’une vingtaine d’entreprises (L’Oréal, Vale, PwC Sunstar, SG…) qui se sont enregistrés.

Alaya est une solution complète pour l’engagement solidaire des collaborateurs, comprenant des opportunités de bénévolat, de mécénat de compétences et permettant de faire des dons à l’échelle des entreprises tout en garantissant la transparence sur l’impact réalisé grâce à un outil de reporting. Les bénéfices de l’engagement solidaire sont nombreux: favoriser les teambuilding solidaires, renforcer une marque d’employeur éthique, économiser du temps et gagner en qualités d’associations, revitaliser la mission sociale et durable de votre entreprise.

Alaya propose différentes options aux employés d’agir: bénévolat sur le terrain, bénévolat de compétences, dons financiers et en nature  au travers de collectes. Si 80% des employés en moyenne veulent contribuer à l’engagement social de leur entreprise, uniquement 17% seulement le font. Alaya propose de leur faciliter la tâche avec des opportunités tout en mesurant l’impact pour les entreprises.

Contact: andre.abreu@alayagood.com

Le jury des 50 start-up

Composé de Patrick Aebischer (Président émérite de l’EPFL) et de  Jurgi Camblong (CEO de Sophia Genetics) pour la catégorie sciences de la vie, de Raphaël Domjan (Fondateur de Solarstratos) et de François Randin (CEO de GreenMotion)pour les cleantechs , d’Olivier Brourhant (CEO d’Amaris) et de Laurent Sciboz  (Directeur de l’Institut Icare) pour l’informatique B2B , d’Abir Oreibi (présidente de Lift) et de Jari Ovaskainen  (fondateur de Preon Capital) pour le web et le mobile, de Veronica Lange  (CTO Global, UBS) et de Sean Park (fondateur d’Anthemis Group) pour les fintechs, d’Aude Pugin (CEO d’APCO Tech) et de Jean-Christophe Zufferey (fondateur de SenseFly) pour l’ingénierie, notre jury dévoile aussi ses coups de cœur.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."