«Nous n'en sommes qu'aux prémices du big data dans la finance»

L'utilisation du big data dans le domaine financier n'en est encore qu'à ses balbutiements. Selon Stéphane Garelli, professeur à l'IMD Lausanne et fondateur du World Competitiveness Centre, l'une des clefs va résider dans l'interface utilisateur pour que ses données soient correctement utilisées et leur usage adopté.

Et si le client d'une banque pouvait demander donner un ordre de virement à un tiers ou acheter des actions d'une simple phrase adressée à Siri sur son iPhone ou à Alexa sur son poste de domotique? C'est l'avenir de l'univers bancaire et financier tel que l'envisage Stéphane Garelli, professeur à l'IMD Lausanne et fondateur du World Competitiveness Centre. Pour ce chercheur spécialiste de l'innovation et de la compétitivité, l'une des clefs majeures de l'adoption des usages du big data réside dans la mise au point d'interfaces faciles et pratiques à utiliser, notamment via le recours à l'intelligence artificielle appuyée sur les données. Sans toutefois submerger le client avec des procédures ou des outils complexes.

Cependant, le chercheur prévient: cet horizon est sans doute encore éloigné. «Nous n'en sommes qu'aux prémices du big data dans la finance», analyse Stéphane Garelli. Ce dernier estime qu'il y aura «beaucoup de technologie mais aussi beaucoup de travail qui doit être fait pour que cette technologie soit facile à utiliser». L'autre enjeu pour le professeur réside dans l'arrivée de nouveaux acteurs issus de l'univers technologique vers la finance: si Google, Apple, Amazon, Facebook, Alibaba ou Baidu venaient à s'aventurer dans le secteur du paiement, des investissements ou de la gestion d'actifs, les acteurs traditionnels seraient défiés. Quelle serait alors leur réponse?

Dans la même categorie

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."