«Le big data est plus complexe en finance que dans d'autres domaines»

L'utilisation des données prend de plus en plus d'importance dans le secteur financier. Pour Damien Challet, professeur à l'EPFL et chargé d'un cours de finance et big data, explique la complexité de la prise en compte des données pour l'investissement.

«Contrairement à un chien, qui va garder la même apparence sur des siècles, le modèle des données en finance doit être sans cesse recalibré»: avec cette métaphore, Damien Challet, professeur à l'EPFL et chargé d'un cours de finance et big data, place les enjeux de la prise en compte du big data dans le domaine de la finance.

Cependant, un nombre croissant d'acteurs du secteur se plonge dans l'univers des données et appuie des stratégies d'investissement sur des outils d'exploration des éléments issus de ces données. Pour le spécialiste suisse, «ces données diminuent les surprises» et permettent en cela de réduire le risque pour les investisseurs.

Dans la même categorie

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."