50 start-up suisses pour investir ou s’inspirer

Nombre des alumni mis en avant lors des trois éditions précédentes de cette opération spéciale de Bilan ont levé des fonds. La sélection 2016 est encore plus prometteuse.

L’année 2015 marque un tournant dans le financement des jeunes pousses helvétiques. Les fonds levés par les start-up basées en Suisse ont augmenté de 47,9% en 2015 pour atteindre 670  millions de francs; 120 start-up ont réussi à lever des fonds contre 92 un an auparavant. 

En plus, les rounds de financement deviennent significatifs (96,2  millions pour CeQur, 77 millions pour ADC Therapeutics, 30  millions pour Asceneuron…). Ils mettent la Suisse au niveau de ce qu’on observe à Boston, Tel-Aviv ou dans la Silicon Valley. Certaines start-up sélectionnées lors des éditions précédentes des «50 start-up» ont aussi levé des fonds l’an dernier, comme InSphero (20  millions), Sophia Genetics (14,8  millions) ou Flyability (2  millions). D’autres, comme BugBuster, Faceshift, Mila, Lemoptix… ont été acquises. Il n’y a pas forcément de lien de cause à effet, mais c’est une encourageante validation.

En kiosque du 3 au 16 février 2016 

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."