Bilan

Une tempête dans un verre d'eau

Le BlackBerry Storm, dernier-né de la firme canadienne Research In Motion (RIM), a écopé d'une mission aussi limpide que difficile: tuer l'iPhone! Un néobâtard issu du monde informatique qui, avec 10 millions d'exemplaires vendus en dix-huit mois, a commis l'affront de tailler des croupières dans le quasi-monopole de BlackBerry en matière de réception d'e-mails en temps réel, une fonction si précieuse aux cadres du monde entier.

De petits bugs

Avec son Storm (tempête en français), BlackBerry compte bien déchaîner les éléments pour faire mal à son adversaire. Et, pour ce faire, il s'est doté de tous les outils les plus efficaces et appréciés de son grand rival. Les ingénieurs ont ainsi doté le Storm d'un large écran tactile, d'un design très bien travaillé, d'un accéléromètre et d'icônes très intuitives. Pas mal. Mais la copie n'a pas encore l'éclat de l'original.En effet, les bugs sont encore trop nombreux dans le fonctionnement de cette première version, même si RIM dispose encore de temps pour réparer les petits défauts de jeunesse de cet appareil qui n'arrivera chez Swisscom qu'en avril 2009. L'écran tactile multitouche permet d'agir avec deux doigts en même temps, mais aucune application n'utilise encore cette technologie, la batterie ne résiste même pas à une journée d'utilisation, l'appareil est beaucoup trop lourd, alors que la molette cliquable des BlackBerry traditionnels a malheureusement disparu. Mais le pire, c'est l'absence du wi-fi, aux dépens des utilisateurs. Cela, dans le but de plaire aux opérateurs qui n'apprécient guère la possibilité offerte à leurs clients de surfer gratuitement sur le Net.

Alternative de choix

Les aficionados de Black-Berry peuvent se rassurer, tout n'est pas à jeter avec le Storm. Le nouveau système SurePress, qui requiert une légère pression sur l'écran pour être utilisé, s'avère très bien pensé et représente la réelle innovation de cet appareil. Celui-ci parvient même à écraser l'iPhone dans certains domaines comme les prises de vue. Au final, tous les utilisateurs qui restent allergiques à la Pomme ont tout à gagner de privilégier l'achat du nouveau BlackBerry Bold, beaucoup plus abouti et à l'aise sur son terrain traditionnel. Le Storm a néanmoins un énorme mérite, celui de fomenter les prémices d'une réelle alternative face à l'insolente réussite de Steve Jobs, dont l'iPhone vient d'être élu en fin d'année meilleur business smartphone, détrônant ainsi... BlackBerry.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."