Bilan

Une start-up de l’EPFL à l’assaut du marché du golf

Filiale d’Octonion, Piq démarre la commercialisation de son super capteur en collaboration avec Mobitee et avec l’appui de Foxconn.
  • De nombreux éléments sont analysés, dont plusieurs paramètres du swing du joueur.

    Crédits: Image: DR
  • Piq et Mobitee sont parvenus à encapsuler l'ensemble des technologies de mesure pour le golf dans un dispositif de seulement neuf grammes qui se clipse sur le gant.

    Crédits: Image: DR
  • Après avoir attiré le taïwanais Foxconn à investir dans sa start-up, le co-fondateur d'Octonion et Piq Cédric Mangaud entame la commercialisation de son premier capteur pour le sport. 

Après Intel en début d’année, avec coup sur coup les rachats de  Composyt Light Labs et de Lemoptix pour développer des lunettes de réalité augmentée, un nouveau géant mondial des technologies a investi récemment dans l’écosystème des start-up issues des recherches de l’EPFL. Connu pour être le fabricant des iPhone d’Apple, le géant taiwanais Foxconn et son million et demi d’employés a participé fin mai à hauteur de 30% à l’augmentation de capital de 5,5 millions de dollars d’Octonion.

Cette entreprise basée dans le quartier de l’innovation, lance maintenant au travers de sa marque Piq son premier produit : un capteur multifonctions pour le golf. Pour ce faire, elle s’appuie sur une collaboration avec le numéro un des applications smartphone pour le golf en Europe : Mobitee.

Un business model versatile

Fondée en 2013 par un entrepreneur français,  Cédric Mangaud, qui après avoir revendu sa précédente boite –Abaxia- était entré au comité exécutif du fabricant de smartphones HTC, Octonion  industrialise des technologies de capteurs développées par le laboratoire de biomécanique de l’EPFL. Le lancement de la première application Piq pour le golf donne une bonne idée de leur usage ainsi que du modèle d’affaires de l’entreprise.

Piq est une filiale créée par Octonion spécifiquement pour adresser le marché des objets connectés destinés aux golfeurs. En l’espèce son capteur de neuf grammes est inséré dans le gant du joueur tandis que 18 petites puces NFC se vissent sur l’embout des clubs. A partir de là, les mesures effectuées par les 13 capteurs rassemblés sur la puce et reliés sans fil (via Blutooth Low Energy) à un smartphone remplissent différentes fonctionnalités. La première, comparable à celle que l’on trouve dans les montres Garmin ou Bushnell, est de mesurer la distance au trou.

Grâce à la collaboration avec Mobitee, Piq dispose d’une base de données de 35'000 parcours dans le monde (ainsi que du million d’utilisateurs de l’app) pour effectuer cette géolocalisation très précise. Une simple pression sur la puce du gant laisse ainsi l’écran afficher la distance du joueur jusqu’au trou. La présence des puces NFC sur les clubs (pour les reconnaitre) autorise une seconde série de mesures sur chacun des coups joués. En l’espèce le swing est mesuré aussi bien pour sa position, son tempo, la vitesse de la tête de club que la trajectoire du swing dans le plan. Les données sont visibles sur l’application. Enfin, le logiciel effectue toutes sortes de statistiques et sélectionne les meilleurs coups d’une session afin de proposer de les partager sur les réseaux sociaux.

Cette première application dans le golf – un marché de 65 millions de joueurs dans le monde – en annonce d’autres dans le tennis, le foot, le basket et même le kitesurf. Avec ses multiples capteurs capables de mesurer jusqu’à 11 millions de données en une heure, la puce développée par Octonion est, en effet, très versatile. Techniquement, ses accéléromètres, gyroscopes, podomètres, magnétomètres, altimètres etc. intégrés mesurent en 13 axes des performances métriques comme la vitesse, la hauteur, l'airtime (sensation d’impesanteur), la force G, l'amplitude, la trajectoire…

Du sport au transport

 « A chaque fois nous allons collaborer avec un grand acteur de ce sport spécifique, explique Cédric Mangaud qui envisage aussi ultérieurement des applications dans la santé et les transports. «L’EPFL est dans le top trois mondial des capteurs avec des technologies qui poussent la précision suisse vers des niveaux sans pareil», conclut-il. Un argument qui, outre Foxconn, a convaincu des investisseurs comme le fonds de capital-risque genevois Ginko Ventures, Robolution Capital créé par l’entrepreneur lyonnais Bruno Bonnell ainsi que  Swisscom et qui va désormais être testé sur le marché.

Fabrice Delaye
Fabrice Delaye

JOURNALISTE

Lui écrire

Fabrice Delaye a découvert Internet le 18 juillet 1994 sur les écrans des inventeurs du Web au CERN. La NASA diffusait ce jour-là les images prises quasi en direct par Hubble de la collision de la comète Shoemaker-Levy sur la planète Jupiter…Fasciné, il suit depuis ses intuitions sur les autoroutes de l’information, les sentiers de traverse de la biologie et étend ses explorations de la microélectronique aux infrastructures géantes de l’énergie.

L’idée ? Montrer aux lecteurs de Bilan les labos qui fabriquent notre futur immédiat; éclairer les bases créatives de notre économie. Responsable de la rubrique techno de Bilan depuis 2006 après avoir été correspondant de L’Agefi aux Etats-Unis en association avec la Technology Review du MIT, Fabrice Delaye est diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et de l’EPFL.

Membre du jury des SwissICT Awards, du comité éditorial de la conférence Lift et expert auprès de TA-Swiss à l’Académie Suisse des Arts et des Sciences, Fabrice Delaye est l’auteur de la première biographie du président de l’EPFL, Patrick Aebischer.

Du même auteur:

«Le prochain président relèvera les impôts»
Dubaï défie la crise financière. Jusqu'à quand'

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."