Bilan

Une pile sobre qui ne boit que de l’eau

Aquacel lancera fin novembre, dans tous les Manor de Suisse, les premières piles à eau sans substances nocives. Une révolution.
Olivier Chauffat et Patrice Horowitz, deux des quatre fondateurs d’Aquacel. Crédits: Lionel Flusin

Il a fallu pratiquement quatre années de recherche et développement pour arriver à concevoir une pile propre, qui ne contient quasiment plus de métaux lourds et qui fonctionne après avoir été plongée cinq minutes dans de l’eau. 

Un travail acharné entrepris par un visionnaire hollandais vivant à Hongkong et financé par trois Suisses de la région lémanique à la quête de produits innovants. Olivier Chauffat, Patrice Horowitz, Laurent Arnoux et le fondateur Niels Bakker sont à l’origine de cette aventure. «Nous avons rencontré toutes les affres et les difficultés de la start-up», raconte le premier.

Depuis, une usine située dans la province de Guangdong en Chine est en phase de fabriquer entre 3 et 5 millions de piles par mois. «Ce n’est pas énorme au vu des 20 milliards (dont plus de 100 millions rien qu’en Suisse) de piles consommées chaque année au niveau mondial», précise Patrice Horowitz. 

Dès lors, l’idée n’est pas de concurrencer les grands empires que sont Duracell ou Energizer, mais plutôt d’offrir une alternative écologique aux consommateurs.

Green Power System European Distribution, l’entreprise de distribution basée à Genève, a chargé C & O Distribution à Lausanne d’entreprendre le marché suisse, point de départ à la commercialisation de ces petits objets innovants. Puis viendront le marché européen et les autres continents. 

L’avantage de la pile? «Elle est légère et conçue à base de poudres organiques non polluantes.» Il s’agit donc d’une pile propre, contrairement aux piles traditionnelles qui contiennent énormément de polluants. 

«Lorsqu’elles sortent de l’usine, les piles sont sèches, elles n’ont ni ampérage ni voltage», donc n’ont pas de date de péremption, contrairement aux alcalines qui ont une durée de vie d’environ huit ans. Ce qui sous-entend moins de gaspillage et un potentiel de garde infini!

Par ailleurs, alors que les piles traditionnelles sont recyclables à seulement 50%, les piles Aquacel le sont à 85% et à faible coût. Seul petit bémol: une fois activées, elles tiennent un peu moins longtemps que les piles traditionnelles et sont légèrement moins puissantes. 

Elles sont prévues pour des objets courants de moyenne et basse consommation, comme la led (lampe de poche), les télécommandes et les jouets d’enfants. Le 23 novembre, veille du lancement chez Manor, qoqa.ch proposera les piles Aquacel sur son site. Ces dernières seront également disponibles sur le site www.ceto.ch

Chantal Mathez

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."