Bilan

Une économie du savoir pour la Suisse Occidentale

Seules les régions qui auront su encourager l’innovation à tous les niveaux s’imposeront dans l’économie globale du 21ème siècle. Au carrefour des activités de recherche fondamentale et appliquée, l’innovation constitue en effet le moteur décisif de la croissance et la base de notre prospérité.Les responsables cantonaux de l’économie publique de la Suisse occidentale en sont conscients, comme ils sont conscients que l’esprit pionnier et la créativité font partie intégrante de l’héritage culturel suisse. La qualité du site économique de la Suisse occidentale, deuxième région suisse en importance, est d’ailleurs aujourd’hui intimement liée à l’importance de son tissu de hautes écoles et d’instituts de recherches, réseau dont la performance est à l’origine de la haute qualification et de l’excellente productivité de sa main d’oeuvre. C’est pourquoi, dans le cadre de la poursuite de sa politique de dynamisation de l’économie, la Conférence des chefs de département de l’économie publique de Suisse occidentale (cantons de Berne, Fribourg, Genève, Jura, Neuchâtel, Valais et Vaud) a mis sur pied une nouvelle plateforme de promotion dédiée aux nouvelles technologies des cleantechs, coprésidée par les cantons de Fribourg et du Valais. Opérationnelle depuis la mi-2010 CleantechAlps positionne la Suisse occidentale sur la carte des technologies propres au niveau international. CleantechAlps s’inscrit dans une vision politique offensive déjà concrétisée par la mise en œuvre de trois plateformes dédiées aux secteurs d’avenir des sciences de la vie (BioAlps), des technologies de l’information (Alp ICT) et des microtechniques (Micronarc).CleantechAlps favorisera la promotion du savoir faire de notre région en la matière afin de multiplier les opportunités d’affaires de nos entreprises sur le marché intérieur comme à l’exportation. Les experts attendent en effet une croissance annuelle mondiale de l’ordre de 8% pour les technologies propres, c’est-à-dire celles qui visent à réduire la consommation de matières premières et à atteindre une meilleure efficience énergétique. En Suisse, quelque 150’000 personnes travaillent déjà dans ce domaine avec une perspective de doublement dans les dix prochaines années.L’idée maîtresse de cette plateforme est donc de faire en sorte que nos entreprises puissent tirer pleinement parti de cette opportunité économique et de cette dynamique, qu’elles concernent la gestion de l’eau, l’efficacité énergétique, les nouveaux matériaux, le recyclage, la mobilité ou les énergies renouvelables. Pour ce faire, la plateforme a également pour mission de réunir l’ensemble des instituts de recherche, industries et PME de Suisse occidentale afin de valoriser les innovations et les technologies issues des instituts de recherche, en mettant en réseau ces acteurs et en favorisant leur participation à des manifestations communes.Enfin, CleantechAlps constituera le relais suisse occidental de la plateforme nationale Cleantech Switzerland. Cette dernière a pour but de faciliter les exportations suisse par la mise à disposition des entreprises de toute l’information utile concernant les marchés étrangers porteurs (Chine, Inde, Amérique du Nord, Grande Bretagne et Pologne notamment) ; mais aussi en favorisant leur participation à des salons spécialisés, à des appels d’offres ou à la création de joint ventures. Tout cela avec l’appui du réseau des conseillers des Swiss Business Hubs de l’Office suisse d’expansion commerciale (OSEC).Avec cette quatrième plateforme CleantechAlps, nos cantons de Suisse occidentale s’engagent donc résolument dans le secteur prometteur des technologies propres. Un pari pour lequel la Suisse est en pole position, plusieurs classements internationaux mettant notre pays en tête des nations innovantes et notamment comme numéro deux en développement durable. Notre région s’inscrit ainsi également dans le Masterplan Cleantech de la Confédération, sachant qu’elle a une véritable carte à jouer en la matière.Les portraits d’acteurs présentés dans cette édition le montrent bien. La Suisse occidentale possède des entreprises au premier plan des technologies propres. Grâce au développement de conditions cadres très favorables en termes d’instituts de formation et de recherche, d’infrastructures de transport, de fiscalité ou de qualité de vie, notre région continue d’attirer de nouvelles entreprises comme elle voit se développer les entreprises existantes.En développant son attractivité et sa visibilité dans les cleantechs, la Suisse occidentale se positionne pour le futur, forte de son tissu d’entreprises et de son savoir faire. Elle affiche son ambition d’accroître la part de marché de ses PME dans ce secteur en forte croissance. CleantechAlps représente ainsi pour notre région un nouvel investissement pour l’avenir. Elle témoigne de la volonté d’affirmer la place économique de Suisse occidentale dans un secteur créateur d’emplois à haute valeur ajoutée.   Par Beat Vonlanthen

CONSEILLER D’ETAT DIRECTEUR DE L’ECONOMIE ET DE L’EMPLOI DU CANTON DE FRIBOURG

Et Jean-Michel Cina

CONSEILLER D’ETAT EN CHARGE DU DEPARTEMENT DE L’ECONOMIE, DE L’ENERGIE ET DU TERRITOIRE DU CANTON DU VALAIS

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."