Bilan

Un pancréas bio-artificiel remporte le concours «Inventer Demain»

Le dispositif de la société strasbourgeoise Defymed promet aux patients d’éviter les très contraignantes injections quotidiennes d’insuline. Lauréate du concours franco-suisse «Inventer demain», l’innovation pourrait être testée cliniquement fin 2016.

Ce pancréas bio-artificiel permet d’éviter les nombreuses injections quotidiennes d’insuline. 

Réussir là où tous ont échoué, telle est l’ambition de la docteure Séverine Sigrist, fondatrice en 2011 de la société bio-médicale Defymed. «Le pancréas artificiel est un projet dont on nous parle depuis 20 ans», a rappelé lundi soir sur le plateau de l'émission TTC, Antonio Gambardella, directeur de l’incubateur de start-up FONGIT et membre du jury du concours "Inventer Demain".

A la différence des précédentes tentatives, l’innovation de Defymed réside en l’utilisation combinée de la biologie et d’un dispositif médical. A l’intérieur d’une poche fine, implantée dans l’abdomen, sont placées des cellules qui sécrètent elles-mêmes de l’insuline dans l’organisme en fonction du niveau de glycémie du patient. Une forme de régulation moins contraignante, mais surtout beaucoup plus fine que la pompe à insuline.

«La recherche sur les cellules souches génétiquement modifiées est en plein essor», a relevé Séverine Sigrist, qui travaille en collaboration avec des laboratoires, en particulier suisses et allemands, pour la création et la culture de ces cellules. La technologie présente d’importante potentialité, et une application aux déficiences hépatiques est actuellement à l’étude. Les tests cliniques du système pourraient débuter fin 2016.

Les dispositifs médicaux à l’honneur

C’est également en proposant une solution à une maladie chronique que la société tessinoise Gondola Medical Technologies s’est illustrée, en atteignant la deuxième place du concours. Dans le cadre du traitement de Parkinson, le système permet de redonner de la mobilité à des patients, parfois contraints auparavant de se déplacer en fauteuil roulant.

Sous forme d’un appareil auquel on fixe le pied du malade, le dispositif exerce des pressions précises au niveau du gros orteil. La thérapie dure environ deux minutes et s’effectue en moyenne deux fois par semaine. Un traitement réalisable à domicile, modérément contraignant et dont les résultats semblent significatifs. Reste le coût pour le patient, 7900 francs, pour le moment non-remboursé par les caisses.

Une machine à désherber plus écologique, invention vaudoise, complète le podium du concours, rappelant la dimension innovante de l’économie helvétique. Avec 848 demandes de brevets par millions d’habitants en 2014, la Suisse reste leader européen en la matière.

Le concours "Inventer Demain" est organisé par la RTS et France3 Régions, en collaboration avec Bilan. Les 60 projets présélectionnés ont été soumis au vote du public. Les trois meilleurs entrepreneurs français et les trois meilleurs suisses ont participé à l’émission spéciale de TTC, ce lundi 30 novembre, devant un jury franco-suisse.

 

 

Joan Plancade
Joan Plancade

JOURNALISTE

Lui écrire

Diplômé du master en management de l’Ecole supérieure de Commerce de Nantes, Joan a exercé pendant sept ans dans le domaine du recrutement, auprès de plusieurs agences de placement en France et En Suisse romande. Aujourd’hui journaliste indépendant, Il travaille en particulier sur des sujets liés à l’entreprise, l’innovation et l’actualité économique.

Du même auteur:

Les sociétés de conseil rivalisent avec l’IMD
Comment la sécurité se déploie aux frontières entre la France et la Suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."