Bilan

Un ours en peluche connecté pour surveiller bébé

Une startup croate a collecté 400'000$ pour mettre au point un ours en peluche bourré de capteurs qui permettra aux parents de surveiller la santé de leur bébé.
  • Un ours en peluche connecté pour mesurer les données physiologiques de bébé.

    Crédits: Image: Teddy The Guardian
  • Une app dédiée permet de monitorer les mesures prises sur le nourrisson.

    Crédits: Image: Teddy The Guardian
  • L'app permet de visualiser sur le long terme les données relatives à la santé de bébé.

    Crédits: Image: Teddy The Guardian

Doudou ou teddy, peluche ou couverture: chaque bébé a son objet fétiche. Celui auquel il tient et qu'il ne lâche jamais, n'abandonne en aucune circonstance. C'est sur ce constat que des ingénieurs croates, regroupés autour de Josipa Majic et Ana Murica, ont eu l'idée de truffer un de ces objets de multiples capteurs pour que les parents puissent constamment garder un oeil sur le nourrisson.

Leur choix s'est porté sur un ours, naturellement baptisé Teddy The Guardian, et dont l'apparente bonhomie cache une batterie de gadgets technologiques. Grâce à des capteurds camouflés dans les pattes et dans le buste de l'ours, les parents peuvent prendre connaissance du rythme cardiaque, de la température corporelle ou de la teneur du sang en oxygène. Et ce, sans avoir à introduire un thermomètre dans l'oreille ou dans la bouche du bébé.

Un coeur qui s'illumine

Pour encourager le bébé à serrer l'ours en peluche contre lui et donc activer la prise de mesures par les capteurs, les ingénieurs ont imaginé des interactions. Ainsi, le bébé, en tenant le bras de Teddy, active son coeur qui s'illumine sous sa fourrure.

Pour monitorer ces fonctions et établir un suivi, une app pour smartphone a été développée. Les parents peuvent donc prendre connaissance des données physiologiques de leur bébé à distance, et conserver une trace sur la durée de ces éléments grâce à l'app qui trace des graphiques sur plusieurs semaines.

Des investisseurs londoniens ont rapidement été séduits et ont apporté une contribution financière de 400'000$ au projet. Josipa Majic et Ana Murica ont implanté un bureau de leur startup dans la capitale britannique en plus du siège à Zagreb. Les premiers ours ont pu être présentés au salon CES de Las Vegas voici quelques jours.

Teddy ne remplace pas un médecin

Les deux cofondateurs présents sur place ont tenu à préciser que leur Teddy reste une peluche connectée et ne saurait en aucun cas remplacer une consultation médicale. «L'idée derrière ce déguisement d'un adorable jouet en objet de cybersanté est de proposer aux parents la possibilité d'avoir un suivi des données de santé de leur bébé qui soient fiables, régulières et suffisantes pour obtenir une image fidèle de l'état physiologique de base», explique Josipa Majic.

 

«»

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."