Bilan

Un nouveau fonds mise sur la robotique

La Banque Pictet lance un instrument de placement entièrement consacré aux robots. Un marché global qui devrait connaître une croissance de 10% ces dix prochaines années.

Le robot médical DaVinci de la société Intuitive Surgical.

Crédits: Dr

Entre 1980 et 2010, le coût du robot est tombé de 80%, tandis que sa performance a augmenté de 300%. Une étape charnière que Pictet ne veut pas manquer. La banque a lancé en octobre dernier un fonds dédié aux nouvelles générations de robots. Elle n’avait pas lancé de stratégies thématiques depuis 2009. «Il ne fallait pas surfer sur un effet de mode. Nous voulions des fondations solides pour un univers d’investissement durable», explique Karen Kharmandarian, senior investment manager.

Plus adroits, à coût faible, faciles d’utilisation, les robots nouvelle génération cristallisent une révolution industrielle qui touche toutes les dimensions de l’économie. De quoi offrir des perspectives d’investissements attractifs aux entreprises. «Désormais, les PME industrielles peuvent obtenir des robots plus petits, plus sûrs et pour des montants commençant à une dizaine de milliers de dollars, détaille-t-il. Grâce à des systèmes de vision et des capteurs, ils ne mettent pas en danger la vie des travailleurs» (Lire aussi page 53).

Les acteurs de la robotique connaissent une croissance fulgurante. Selon  Boston Consulting Group, le marché global connaîtra une croissance de 10% ces dix prochaines années. Un chiffre qui sous-estimerait l’ampleur du phénomène: «La baisse des prix et les performances toujours plus grandes des robots feront accélérer la croissance.» C’est le cas du fabricant japonais Fanuc Corp, dont la capitalisation atteint aujourd’hui 33 milliards de dollars. 

Outre l’automatisation industrielle, le fonds Robotics de Pictet investit également dans les applications liées au client final. Un marché qui promet une croissance de 25% ces cinq prochaines années. «Le champ d’application s’est largement étendu à la vie quotidienne, de la voiture autonome aux drones commerciaux», ajoute-t-il en insistant également sur la croissance de la robotisation dans le domaine de la santé. Une entreprise comme Intuitive Surgical, qui conçoit et produit des robots médicaux, a déjà effectué 1,5 million d’opérations. 

Militaire exclu 

«Pour composer le portefeuille, nous avons sélectionné quelque 200 titres dont les activités étaient fortement liées à la robotique», expose Karen Kharmandarian. Après un premier filtrage basé sur la volatilité des titres, leurs liquidités ou encore la qualité de la gouvernance, 180 entreprises sont retenues parmi les plus attractives en matière de rendement-risque. 

Le fonds veille à exclure de son univers d’investissement toute activité liée au militaire. «Une cinquantaine d’entreprises ont déjà été écartées», précise le gérant. Par militaire, le fonds entend les drones spécialisés dans les conflits, le guidage laser des missiles, ou encore les robots envoyés sur les champs de bataille. Pour s’assurer une sécurité, Pictet fait appel à une société externe pour filtrer une seconde fois les titres déjà sélectionnés.

«Le fonds est globalement exposé à 67% aux fabricants de technologie, 18% à l’automatisation industrielle, et 15% aux applications pour les clients finaux, détaille le gérant. C’est une stratégie de gestion active. Au final, notre portefeuille comprendra entre 40 et 60 titres.» Les entreprises sélectionnées sont majoritairement situées aux Etats-Unis (52% du portefeuille), en Europe (24%) et au Japon (17%).

Dino Auciello

ANCIEN RÉDACTEUR EN CHEF ADJOINT À BILAN

Lui écrire

Dino Auciello a été rédacteur en chef adjoint à Bilan, responsable de bilan.ch, de novembre 2014 à juillet 2017. Il a rejoint Bilan en 2010, après avoir terminé ses études à l’Académie du Journalisme et des Médias de Neuchâtel.

Du même auteur:

Une PME en héritage: les clés d’une relève familiale réussie
Comment Cenovis s’attaque au marché alémanique

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."