Bilan

Un capteur suisse pour connecter les kitesurfers

Spin-off de l’EPFL, Piq a convaincu le leader du Kitesurf North Kiteboarding d’augmenter ses planches avec un instrument de mesure.

Le capteur développé par l'EPFL mesure des paramètres comme la hauteur des sauts en temps réel. 

Crédits: DR

Membre du Galion, un club d’entrepreneurs numériques passionnés de Kite surf, Cedric Mangaud tenait particulièrement à une déclinaison dans ce sport du capteur mis au point par la start-up Octonion qu’il a créé à l’EPFL et commercialisé sous la marque Piq. Après le golf en collaboration avec Mobitee, le tennis avec Babolat et le ski avec Rossignol, l’entreprise s’est cette fois associée avec North Kiteboarding pour lancer avant l’été un capteur connecté qui affiche en temps réel hauteur du saut, temps de suspension en l’air et force d’atterrissage.

Attachée à la planche grâce à un boîtier transparent, ce capteur affiche ces données en temps réel sur un écran LED compatible avec une forte luminosité solaire pendant la session.  Avec ses 13 axes de mesures, il donne en temps réel des performances sportives telles que vélocité,  force de gravité, amplitude des rotations etc. Revenu à terre, ces données ainsi que celles de l’ensemble d’une session peuvent ensuite être récupérées sur un smartphone via Bluetooth . A partir de là c’est la fonction partage sur les réseaux sociaux qui devient central.

Une app communautaire

Piq a développé une application mobile qui compare les performances de l’ensemble de ses utilisateurs. Après chaque session, le kiter reçoit un Top 10 qui  met en avant les meilleurs sauts et les meilleurs résultats. Cela lui permet de rivaliser avec la communauté, avec ses amis et de se défier lui-même.

Octonion-Piq va continuer de décliner son capteur pour d’autres sports d’action cette année avec l’avantage de sa polyvalence. Il est en effet compatible avec les autres sports comme le ski, le tennis ou le golf et le sera avec les 22 autres disciplines que Piq envisage de connecter à moyen terme.  

Fabrice Delaye
Fabrice Delaye

JOURNALISTE

Lui écrire

Fabrice Delaye a découvert Internet le 18 juillet 1994 sur les écrans des inventeurs du Web au CERN. La NASA diffusait ce jour-là les images prises quasi en direct par Hubble de la collision de la comète Shoemaker-Levy sur la planète Jupiter…Fasciné, il suit depuis ses intuitions sur les autoroutes de l’information, les sentiers de traverse de la biologie et étend ses explorations de la microélectronique aux infrastructures géantes de l’énergie.

L’idée ? Montrer aux lecteurs de Bilan les labos qui fabriquent notre futur immédiat; éclairer les bases créatives de notre économie. Responsable de la rubrique techno de Bilan depuis 2006 après avoir été correspondant de L’Agefi aux Etats-Unis en association avec la Technology Review du MIT, Fabrice Delaye est diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et de l’EPFL.

Membre du jury des SwissICT Awards, du comité éditorial de la conférence Lift et expert auprès de TA-Swiss à l’Académie Suisse des Arts et des Sciences, Fabrice Delaye est l’auteur de la première biographie du président de l’EPFL, Patrick Aebischer.

Du même auteur:

«Le prochain président relèvera les impôts»
Dubaï défie la crise financière. Jusqu'à quand'

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."