Bilan

Un boîtier pour recharger son smartphone en bougeant

L'activité musculaire pour recharger son smartphone? C'est ce que propose une startup américaine avec son boîtier Ampy qui capte les mouvements du corps et les transforme en énergie électrique pour recharger smartphones et tablettes.
  • Le boîtier Ampy capte les mouvements nés des efforts physiques et les transforme en énergie pour recharger son smartphone.

    Crédits: Image: Ampy
  • Une fois le boîtier chargé, il suffit de le connecter au smartphone.

    Crédits: Image: Ampy
  • Une app dédiée mesure les efforts réalisés et les traduit en dépense énergétique, en électricité accumulée et en temps d'autonomie supplémentaire pour chaque type d'appareil.

    Crédits: Image: Ampy

Dépenser de l'énergie lors de son footing ou en téléphonant à un ami: pourquoi ne pas concilier les deux? Sur le même principe que les chargeurs mécaniques que l'utilisateur doit activer avec une dynamo, des développeurs de Chicago ont imaginé un système qui mette à profit l'activité musculaire humaine, via é'énergie cinétique, pour recharger ses terminaux électroniques. Ampy est né.

Pour mener à bien leur projet et trouver les fonds nécessaires, les initiateurs se sont tournés vers le crowdfunding et ont déposé un projet sur Kickstarter. En moins d'un mois, ils avaient amassé 309'323$ pour un objectif initial de 100'000$. Ce qui a séduit les internautes? La simplicité d'utilisation du boîtier qui se fixe avec une lanière élastique autour du bras, de la cuisse ou du mollet, et les usages sur plusieurs plans. Car Ampy n'est pas seulement un boîtier qui capte et transforme les mouvements en énergie. C'est aussi, via l'app associée, un outil de mesure des efforts physiques au quotidien.

Les concepteurs du boîtier estiment que des mouvements correspondant à 10'000 pas en une journée, une heure de cyclisme ou 30 minutes de course permettent de redonner une autonomie de 3h à un smartphone, de 24h à une smartwatch et de 72h à un bracelet connecté. Une fois le boîtier chargé, il suffit de le raccorder à son appareil via le câble de chargement doté d'un port USB.

Commercialisation à l'été 2015

Sur l'app Ampy, l'utilisateur peut consulter le nombre de calories brûlées, l'énergie générée et l'autonomie générée pour chaque type d'appareil. Des données à prendre avec des pincettes car la mesure sera différente si le boîtier est transporté dans un sac ou une besace à bout de bras et qui bougerait donc davantage que s'il est fixé à la lanière du sac et donc stable sur l'épaule.

Pour Alex Smith, cofondateur de Ampy et Chief Product Officer, le principe est simplissime: «Tu bouges et tu branches, rien de plus». Son collègue Mike Geier, Chief Technical Officer, ajoute qu'«il n'est nul besoin d'être un athlète: tout mouvement contribue à charger le boîtier».

Forts de leur succès sur Kickstarter, les développeurs ont décidé d'étendre la gamme avec un boîtier dans d'autres coloris et promettent des fonctionnalités étendues pour très bientôt. En attendant, la commercialisation du boîtier Ampy est annoncée pour juin 2015 (pour ceux ayant pris part aux pré-commandes) et pour les mois suivants. Prix de lancement: 95$.

Voyant plus loin encore, Tejas Shastry, CEO, estime que la technologie mise au point par la startup pourrait à terme être directement intégrée aux objets électroniques comme les smartwatches et autres appareils de la wearable tech, pour accroître leur autonomie.

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."