Bilan

Un anneau pour commander ses appareils du bout du doigt

Commander smartphone, tablettes, appareils domotiques et tous les équipements connectés: c'est ce que promettent les concepteurs de Ring, un projet d'anneau intelligent financé via Kickstarter.
  • Avec son anneau connecté, Logbar promet à l'utilisateur de piloter ses appareils du bout du doigt.

    Crédits: Image: Logbar Inc
  • L'anneau a l'apparence d'une alliance sobre mais d'un certain diamètre.

    Crédits: Image: Logbar Inc
  • Tous les composants dont le microprocesseur et les accéléromètres sont intégrés à l'anneau.

    Crédits: Image: Logbar Inc
  • Pour être rechargé, l'anneau doit être placé sur un socle.

    Crédits: Image: Logbar Inc
  • L'anneau réagit aux mouvements du doigt de celui qui le porte.

    Crédits: Image: Logbar Inc
  • Par rapport à un smartphone, l'anneau offre l'avantage de n'avoir pas besoin d'être sorti de la poche pour exécuter une action.

    Crédits: Image: Logbar Inc
  • Logbar Inc détaille les usages qui peuvent être faits de l'anneau.

    Crédits: Image: Logbar Inc
  • L'appli permet d'accéder à une série de fonctionnalités et de les activer une par une.

    Crédits: Image: Logbar Inc
  • Pour la fonction écriture, l'utilisateur doit dessiner chaque lettre du bout du doigt afin que l'anneau mémorise le mouvement associé.

    Crédits: Image: Logbar Inc

Commander les appareils à écran tactile (tablettes, smartphones) du bout du doigt, c'est déjà possible. De même que les équipements de domotique et l'électroménager. Mais pour les premiers, il faut toujours sortir l'appareil de sa poche et l'allumer, et pour les seconds il faut avoir la télécommande sous la main.

Et si la prouesse était possible sans avoir l'appareil dans la main, mais en dessinant simplement sa volonté dans l'air du bout de son index? C'est ce que propose la startup Logbar Inc qui a développé Ring, un anneau intelligent capable d'être connecté aux appareils fonctionnant sous iOS ou sous Android, mais aussi à d'autres environnements.

Un anneau qui réagit au mouvement

Le CEO de Logbar Inc, Takuro Yoshida, a imaginé son anneau magique comme un appareil connecté capable de détecter et d'interpréter les mouvements du doigt de l'utilisateur dans l'air. Pour ce faire, ce dernier doit d'abord télécharger l'appli sur son smartphone puis définir un certain nombre de signes, de lettres et de façons de les écrire du bout du doigt dans l'air. Ce faisant, l'anneau mémorise le mouvement et l'associe à une action. Le porteur de l'anneau peut ensuite écrire des messages, effectuer des paiements, lancer des applis (musique, appareil photo,...), ou encore recevoir des notifications, le tout via Bluetooth, wifi ou un capteur infrarouge intégré à la bague.

Son secret: un microprocesseur capable d'analyser avec une extrême précision les mouvements effectués par le doigt de l'utilisateur, grâce notamment à une série d'accéléromètres similaires à ceux intégrés aux téléphones mobiles ou certaines consoles de jeux.

Disponible en six tailles différentes, l'anneau connecté a requis de nombreux mois de développement. Mais la campagne de financement menée sur la plateforme de crowdfunding Kickstarter a été extrêmement rapide et efficace: en quelques semaines, la somme de 250'000$ a été recueillie, alors que Logbar espérait moins de 100'000$ au départ. Et la levée de fonds devrait encore durer jusque mi-avril. Takuro Yoshida annonce d'ores et déjà une commercialisation de l'anneau pour l'été à venir.

A la manière des smartphones, l'anneau peut être mis hors ligne d'une simple pression du doigt. De quoi éviter que l'appareil ne se déclenche sans que l'utilisateur ne le souhaite.

Après les montres et les lunettes connectées, les smart-bagues pourraient constituer une nouvelle étape dans le développement des wearable technologies...

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."