Bilan

Un Anglais invente la maison à monter en 4h

Pour les personnes disposant de peu de place ou d'un tout petit budget, un Anglais a imaginé une toute petite maison en kit à monter en 4h. A l'intérieur, des volumes restreints mais des aménagements optimisés.
  • La maison imaginée par Mike Pages fait moins de 4m de côté.

    Crédits: Image: QB2
  • Le petit coin salon peut se transformer en bureau ou en salle à manger, avec des rangements cachés sous les canapàs.

    Crédits: Image: QB2
  • La salle de bain est petite mais comporte le minimum d'équipements nécessaires.

    Crédits: Image: QB2
  • Dans le prolongement de la salle de bain, une douche de dimensions respectables est proposée.

    Crédits: Image: QB2
  • Le coin cuisine comporte des plaques de cuisson, un four à micro-ondes, un réfrigérateur et une hotte, ainsi que des placards de rangement et un plan de travail.

    Crédits: Image: QB2
  • Au niveau supérieur, un lit pour deux personnes et des rangements sont disposés.

    Crédits: Image: QB2

Une maison à soi pour 10'500£ (15'000 francs), et à monter en moins d'une journée? Cela peut sembler impensable et pourtant c'est le défi relevé par l’ingénieur anglais Mike Pages qui a conçu une toute petite maison de forme cubique et de moins de 4m d'arête. Evidemment, pour ce prix et cette taille, impossible d'y loger une famille entière. Et même pour un couple, le «QB2» (le «cube project», comme Mike Pages a baptisé la maisonnette) peut sembler exiguë...

Avec la réduction du nombre et de la taille des terrains disponibles aux alentours des grandes villes britanniques, cette solution pourrait intéresser de jeunes actifs ou des étudiants. Mais l'initiative se veut surtout un concept visant à allier simplicité du montage (pas plus de 4h pour monter et assembler les différents éléments en kit), faible occupation de l'espace et efficacité énergétique. Car, ainsi que l'affirment les concepteurs, le QB2 est pensé pour être autonome sur le plan électrique et calorifique: des panneaux photovoltaïques et solaires thermiques sur le toit ainsi qu'un système de flux d'airs doit fournir le courant et la chaleur requises.

A l'intérieur, tous les volumes sont mis à profit pour des équipements, des rangements et des meubles. Tout se décompose sur trois niveaux avec l'entrée et un coin salon au rez-de-chaussée, une salle de bain avec une douche et un coin cuisine à l'étage intermédiaire, et un lit pour deux à l'étage supérieur. L'ingéniosité de Mike Pages a permis de profiter de chaque recoin: un plan de travail situé au-dessus de la porte d'entrée, des marches étonnantes qui évitent de gâcher l'espace, des portes conçues pour créer et arranger des espaces nouveaux comme la salle de bain.

Des usages d'appoint surtout

Et le confort moderne n'est pas oublié: éclairage par un système de leds, téléviseur accroché au mur, lave-linge, hotte pour la cuisine, douche de dimensions respectables... Le confort n'a pas été sacrifié. Evidemment, avec ces équipements ainsi que les installations fournissant de l'électricité ou de la chaleur, la facture peut se révéler plus salée que les 10'500£ de base. Au maximum, avec toutes les options, la note peut se chiffrer à 45'000£ (70'000 francs). Mais cela reste raisonnable pour un logement qui, alors, devient très peu gourmand en énergie et donc peu cher à l'usage.

Conscient qu'il n'est pas possible de vivre des années durant dans son QB2, Mike Pages le propose surtout pour des usages d'appoint: logement de vacances, lieu de vie d'urgence en cas de catastrophe naturelle, habitation sur un chantier ou encore appartement pour un enfant qui revient passer quelques temps chez ses parents mais souhaiterait conserver son indépendance et ne pas loger sous le même toi que ses géniteurs.

 

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."