Bilan

Twitch: comment devenir riche et célèbre grâce aux jeux vidéo

Gagner sa vie en tant que "gamer" professionnel? Oui, c'est possible grâce à la plateforme Twitch. Ce Youtube spécialisé dans la diffusion en direct de parties de jeux vidéo a été acquis par Amazon en 2014 pour la coquette somme de 970 millions de dollars. Une industrie qui brasse des chiffres pharamineux.

Acquise à prix d'or par le géant Amazon, la plateforme Twitch permet aux gamers les plus doués de vivre de leur passion.

Devenir riche et célèbre grâce à son habileté aux jeux vidéo? C’était le destin des «streamers» français Domingo et ZeratoR. Sur le web, ils réunissent jusqu’à 10'000 personnes qui suivent la partie en direct. Leurs performances sont diffusées par Twitch. Acquise en 2014 par le géant américain Amazon pour 970 millions de dollars, cette populaire plateforme revendique quelque 2,2 millions d’utilisateurs connectés en simultané. Grâce à sa notoriété acquise sur le Net, Domingo s’est retrouvé animateur sur la chaîne de télévision beIN SPORTS et ZeratoR a pu lancer un projet de jeu via son propre studio de développement.

Lire aussi: Twitch, profil d’un leader en live streamging

Twitch exploite un modèle économique complexe. Lorsque suffisamment de spectateurs suivent la chaîne d’un joueur, l’abonnement à son flux devient payant. Le streamer et Twitch se partagent alors l’argent: ainsi avec 500 abonnés, le joueur perçoit 1250 dollars. Parallèlement, être "sub" (pour subscriber) coûte mensuellement 5, 10 ou 25 dollars au choix, et permet en retour de gagner des privilèges sur le canal de discussion. Les abonnés ont par exemple des émoticônes propres au diffuseur, un badge ou encore le droit de revoir les précédentes diffusions.

Dons et opérations spéciales

Les dons occupent une place prépondérante dans l'écosystème du streaming. Les directs les plus regardés génèrent une montagne d'argent. Chaque versement Paypal déclenche un son spécifique assorti d'un texte automatique. Le nom du donateur apparaît, ainsi que son message et la somme.

Il y a aussi les opérations spéciales ("OP spé") qui permettent à une marque de payer le diffuseur pour montrer son produit, soit des jeux vidéo. Le sponsoring d’une session de 4 heures s’élève à plusieurs milliers de francs. Une somme qui n’effraie pas des franchises comme World of Tanks ou Smite car elles atteignent ainsi un public autrement inaccessible. Quelques jours après la session, un résumé de ces vidéos est mis en ligne sur YouTube.

Les journées d’un streamer sont éreintantes. Les plus motivés commencent leurs directs après leur journée de travail et ceux qui réussissent à fidéliser une véritable audience peuvent s’y mettre à plein temps.

Lire aussi: Miniclip, le discret géant du jeu vidéo de Neûchatel

Twitch fait aussi dans le stream caritatif. L'Awesome Games Done Quick (abrégé AGDQ) a permis cet été de récolter plus de deux millions de dollars pour la Fondation de prévention contre le cancer basée aux Etats-Unis. Quelque 170’000 euros ont été récoltés l’an dernier par le stream “Avengers” organisé par ZeratoR en faveur des victimes la sécheresse en Ethiopie. Ce week-end, le Z Event recueillera des fonds pour la Croix-Rouge française.

 

Garciarebecca1
Rebecca Garcia

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Rebecca Garcia a tout juste connu la connexion internet coupée à chaque téléphone. Elle a grandi avec la digitalisation, l’innovation et Claire Chazal. Elle fait ses premiers pas en journalisme sportif, avant de bifurquer par hasard vers la radio. Elle commence et termine ensuite son Master en journalisme et communication dans son canton de Neuchâtel, qu’elle représente (plus ou moins) fièrement à l’aide de son accent. Grâce à ses études, elle découvre durant 2 mois le quotidien d’une télévision locale, à travers un stage à Canal 9.

A Bilan depuis 2018, en tant que rédactrice web et vidéo, elle s’intéresse particulièrement aux nouvelles technologies, aux sujets de société, au business du sport et aux jeux vidéo.

Du même auteur:

A chaque série Netflix son arôme de cannabis
Genève fête les cocktails durant une semaine

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."