Bilan

Tous les guides de voyages sur une seule app pour smartphone

Découvrir une ville en ayant le choix entre une série de guides audio sur son smartphone: c'est l'offre imaginée par izi.TRAVEL, un portail néerlandais financé par un investisseur suisse pour rendre l'expérience du voyage plus intense et plus riche.
  • Avec le portail web et l'app pour smartphone izi.travel, les touristes peuvent trouver tous les contenus sur leur destination sur une seule source.

    Crédits: Image: DR
  • L'app permet de bénéficier de contenus sur le patrimoine et la culture d'un lieu, même hors connexion (une fois le guide téléchargé).

    Crédits: Image: izi.Travel
  • D'autres guides sont déjà disponibles, dont un parcours sur le thème de la vigne entre Lavaux et Vevey.

    Crédits: Image: Suisse Tourisme
  • Le Musée d'art et d'histoire de Genève (MAH) est l'un des premiers musées à s'être engagés dans l'aventure izi.TRAVEL.

    Crédits: Image: Ville de Genève

Quand un touriste découvre une ville, il a plusieurs options: passer plusieurs jours voire plusieurs semaines avant son départ pour trouver tous les contenus en ligne, opter pour le traditionnel guide papier, ou, une fois sur place, compter sur ses rencontres ou ses découvertes pour en apprendre le maximum sur leur destination. Evidemment, les offices de tourisme, via leurs bureaux ou leurs sites web, concentrent les offres. Mais il existe une variété bien plus large de contenus disponibles, issus de musées, de compagnies privées de guides, d'associations, de particuliers,...

C'est en partant de ce constat qu'un groupe d'ingénieurs néerlandais réuni par Alex Tourski a imaginé une plateforme web couplée à une app smartphone regroupant un maximum de contenus portant sur un grand nombre de destinations à travers le monde: izi.TRAVEL était né. Restait à trouver les fonds pour développer cette idée. Et c'est grâce aux fonds investis par une Suissesse (tenant à conserver l'anonymat) que le projet a pu voir le jour.

Pour les cofondateurs de la startup basée à Amsterdam, l'idée était d'allier les fonctionnalités d'un annuaire/moteur de recherche («devenir le Google des voyages») à l'expérience notée et filtrée d'un Tripadvisor, tout en s'appuyant sur la mobilité permise par les apps pour smartphones comme sur le confort d'un portail web traditionnel. Et le tout sur une base gratuite. «Tout est parti du constat que le storytelling est une idée tellement forte que les connaissances restent mieux dans l'esprit des gens, car les histoires rendent la culture et le patrimoine plus vivant: l'objectif était donc d'agréger tous les contenus disponibles», explique Alex Tourski, CEO d'IZITEQ, qui porte la solution izi.TRAVEL.

Des guides officiels portés sur le portail et des contenus propres

Pendant près de deux ans, l'équipe met au point les deux outils, plateforme web et application mobile. Et en 2013, les premiers guides sont en ligne. Là encore, la Suisse joue un rôle crucial: «Le Musée d'Art et d'Histoire de Genève a été d'une grande aide; le chef de projet de l'institution, David Matthey, a été séduit par notre concept et nous a aidé à mettre au point notre solution», insiste Vera Duin porte-parole de la startup et responsable du marché suisse. La collaboration s'est si bien passée que le partenariat a essaimé avec d'autres organismes romands (le musée Rath a été la première institution active sur la plateforme) et qu'izi.TRAVEL a désormais un contrat avec la ville de Genève, qui propose des parcours dans les conservatoire et jardin botaniques, au fil des sentiers ou sur diverses thématiques.

Mais, sous Genève, izi.TRAVEL ne propose pas que des contenus officiels: tout un chacun peut créer et poster sur la plateforme un guide qu'il aura conçu et créé. «La procédure est très simple, avec la création d'un compte et l'intégration des contenus audios, vidéos, textes, cartes, jeux et quiz», développe la porte-parole. Ensuite, les développeurs d'izi.TRAVEL harmonisent les contenus tandis que des modérateurs vérifient que les contenus soient de qualité et n'induisent pas l'utilisateur en erreur.

Après avoir débuté dans quatre pays en 2013 (Pays-Bas, Russie, Italie et Suisse), la plateforme s'est ouverte à d'autres contrées: début novembre 2015, près de 60 pays, 1600 parcours et 600 musées sont proposés par le portail. Actuellement, les Etats-Unis sont en train de faire leur apparition sur la plateforme, et l'Australie devrait suivre très prochainement. Les utilisateurs y trouvent aussi bien des contenus propres que des guides proposés par des musées, galeries, offices de tourisme ou autres par d'autres biais.

Des filtres et des avis d'utilisateurs pour choisir

Mais avec déjà 20 guides disponibles pour Genève, comment le touriste peut-il faire son choix? «Le touriste peut déjà filtrer par lieu, par langue ou par thématique, mais il a aussi une indication avec la situation des guides: nous donnons la priorité à ceux pour lesquels les utilisateurs nous font part de leurs avis positifs», assure Vera Duin. Les feedbacks des utilisateurs sont même à la base du principe d'izi.TRAVEL, qui veut offrir une expérience la plus complète et la plus riche aux utilisateurs. C'est ainsi que, si les deux supports essentiels sont l'ordinateur et le smartphone, l'app a également été développée sur des Google Glass pour la Grande-Bretagne et les Etats-Unis, et les développeurs travaillent sur d'autres supports (dispositifs de réalité virtuelle, iBeacon,...).

Mais cette recherche technologique très poussée n'en oublie pas pour autant les contraintes des utilisateurs. Ainsi, pour éviter que les frais de roaming n'impactent la facture des utilisateurs, les guides peuvent être téléchargés à l'avance (avant le départ en vacances ou via le wifi de l'hôtel) et actionnés hors connexion sur site. C'est alors la géolocalisation de l'appareil (laquelle ne requiert pas de connexion) qui déclenche les commentaires audio et autres contenus dans le guide si l'utilisateur l'active.

En plein développement actuellement (500'000 guides ont été téléchargés sur Google Play Store et autant sur l'App Store et l’app a été reconnue comme une des meilleures apps iPhone et iPad par Apple), la startup basée à Amsterdam pourrait lancer une nouvelle levée de fonds en 2016. Actuellement, dix millions d'euros ont déjà été investis, en grande partie grâce aux fonds réunis par la femme d'affaires suisse qui a permis le lancement de l'activité. Mais le capital devrait s'ouvrir dans les mois à venir. De même que le nombre de guides disponibles sur l'app et le portail.

«»

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."