Bilan

Tonitruant retour du 4 cylindres chez Porsche

Les nouvelles décapotables 718 Boxster changent de technologie, abandonnant au passage le 6 cylindres au son typiquement Porsche.

Le cabriolet gagne en puissance et devient moins gourmand.

Crédits: Dr

Le nom seul, 718 Boxster, fait référence pour les porschistes purs et durs à un modèle de compétition des années 1950, très léger, dont le 4 cylindres à plat en position centrale permit la victoire à la Targa Florio et aux 24 Heures du Mans, notamment. La tâche n’est pas aisée. Substituer à l’onctuosité d’un 6 cylindres à plat et au son typiquement Porsche – à tel point qu’on est surpris qu’il ne soit pas protégé par un brevet – un vulgaire 4 cylindres, quand bien même à plat…

«Riche en émotions»

Le dossier de présentation de ces nouvelles décapotables, qui existent depuis vingt ans, insiste sur le bond technologique que représentent ces deux nouveaux 4 cylindres de 2 litres et 300 CV, dans la Boxster, 2,5 l et 350 CV pour la Boxster S, sur leur puissance augmentée de 35 CV et leur consommation en baisse de «jusqu’à 13%» (6,91/100 et 7,3 1/100 respectivement selon le cycle NEDC, autrement dit des valeurs purement théoriques) par rapport aux modèles qu’ils remplacent. Et sur leur son donc, «particulièrement riche en émotions».

Parce qu’on n’achète pas une Porsche pour écouter les vocalises d’une Audi – une expérience couronnée de succès cependant avec la 924 des années 1980 –, les 718 inaugurent des lignes d’échappement entièrement nouvelles où les gaz des 4 cylindres sont concentrés à gauche à l’avant du moteur, passent à travers le turbocompresseur et le catalyseur, glissent le long de la boîte de vitesses et se séparent enfin en deux flux pour atteindre les deux silencieux à l’arrière de la voiture. Le moteur est lui positionné de manière à ce que 45% du poids de la voiture se situe à l’avant, et 55% à l’arrière, pour des enfilades de virages très dynamiques et est désolidarisé de la carrosserie grâce à deux supports hydrauliques, à l’avant. 

En d’autres termes, tout change avec cette nouvelle petite Porsche, à l’exception du plaisir de la regarder et, nous le vérifierons, de la piloter.

Henry Plouïdy

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."