Bilan

Tinder teste le flirt robotique

Lors de la conférence SXSW, les promoteurs du films Ex Machina ont mis l’intelligence artificielle au service de la drague. Confondant.
  • L’application Tinder est souvent détournée à des fins publicitaire.

    Crédits: Dr
  • L'actrice suédoise Alicia Vikander a prêté son visage au faux profil Tinder qui fait la promotion du film dans lequel elle joue un robot.

    Crédits: DR

Elle s’appelle Ava. Elle a 25 ans et le look d’une jeune fille sage qui ne l’est peut-être pas tant. Les utilisateurs du réseau de drague Tinder ont découvert son profil lors du grand raout sur les nouvelles cultures numériques qui se tient actuellement à South by Southwest, à Austin, Texas.

Sauf qu’Ava n’existe pas. Certes, elle tchate. Elle a même un certain sens de l’humour. Mais à la fin, ce qu’elle veut, c’est vous emmener visiter sa page Instagram. Et là pas de doute, le site fait la promotion du film Ex Machina qui va sortir en avril prochain. Une histoire de test de Turing (indiquant le niveau d’intelligence d’une machine comparable à un humain) menée par un tycoon de la high-tech qui veut voir si l’un de ses employés peut tomber amoureux d’une séduisante androïde. Une astucieuse utilisation de l’intelligence artificielle pour faire la promotion d’un film sur l’intelligence artificielle.

Boom publicitaire

Ce n’est pas la première fois que le cinéma explore le sujet. Dans le film Her, Joaquin Phoenix tombait amoureux d’une intelligence artificielle incarnée par la voix de Scarlett Johansson.

Et ce n’est pas non plus la première fois que l’application Tinder est détournée à des fins publicitaires. Dès la mise en ligne de l’application en 2013, les faux profils conduisant généralement vers des sites pornos se sont multipliés. La firme de sécurité informatique Symantec a cependant observé qu’avec le temps la stratégie de ces spammers d’un nouveau genre s’est affinée et élargie à d’autres contenus publicitaires. L’an dernier Techcrunch rapportait par exemple que de faux profils automatiques entraînait les utilisateurs vers le site du jeu mobile «Castle Clash».

Les promoteurs du film Ex Machina viennent de franchir une étape de plus dans l’utilisation publicitaire de Tinder. Au moment où l’application vient d’introduire un service premium payant, il est probable que ces utilisations publicitaires vont se multiplier sur la version gratuite du site.

Fabrice Delaye
Fabrice Delaye

JOURNALISTE

Lui écrire

Fabrice Delaye a découvert Internet le 18 juillet 1994 sur les écrans des inventeurs du Web au CERN. La NASA diffusait ce jour-là les images prises quasi en direct par Hubble de la collision de la comète Shoemaker-Levy sur la planète Jupiter…Fasciné, il suit depuis ses intuitions sur les autoroutes de l’information, les sentiers de traverse de la biologie et étend ses explorations de la microélectronique aux infrastructures géantes de l’énergie.

L’idée ? Montrer aux lecteurs de Bilan les labos qui fabriquent notre futur immédiat; éclairer les bases créatives de notre économie. Responsable de la rubrique techno de Bilan depuis 2006 après avoir été correspondant de L’Agefi aux Etats-Unis en association avec la Technology Review du MIT, Fabrice Delaye est diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et de l’EPFL.

Membre du jury des SwissICT Awards, du comité éditorial de la conférence Lift et expert auprès de TA-Swiss à l’Académie Suisse des Arts et des Sciences, Fabrice Delaye est l’auteur de la première biographie du président de l’EPFL, Patrick Aebischer.

Du même auteur:

«Le prochain président relèvera les impôts»
Dubaï défie la crise financière. Jusqu'à quand'

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."