Bilan

Tinder lance une app de réseautage business avec Forbes

Dans la galaxie des apps de rencontre, Tinder lance une nouvelle offre: en partenariat avec Forbes va être lancée une déclinaison destinée aux 2000 jeunes influents désignés chaque année par le magazine américain.
  • Après les rencontres amoureuses, Tinder se tourne vers le secteur business en proposant aux plus influents désignés par Forbes de renforcer leur réseau.

    Crédits: Image: AFP
  • Alors que le fondateur Sean Rad (à g.) vient d'être rappelé à la tête de Tinder, le nouveau service ouvre la startup vers l'univers professionnel.

    Crédits: Image: AFP
  • La liste 30under30 de Forbes comporte de nombreuses célébrités de tous les domaines, dont des stars de Hollywood telles que Keira Knightley.

    Crédits: Image: AFP

L'économie aime de plus en plus s'inspirer des nouvelles formes de rencontres amoureuses. Après le speed-dating qui avait glissé de l'univers des rencontres entre célibataires à celui de réseautage professionnel dans les années 1990, voilà que ce sont les apps de rencontre du smartphone qui sont déclinées en version business. C'est ainsi que Tinder vient d'annoncer le lancement d'une version Under 30 destinée à tisser le réseau relationnel entre les jeunes les plus influents dont la liste est établie chaque année par le magazine Forbes.

Quelques jours après le remplacement du CEO Christopher Payne et le retour du fondateur Sean Rad, qui avait été lui-même débarqué au printemps, le lancement de ce nouveau service constitue une première incursion pour Tinder hors de son secteur traditionnel. Sur le marché des apps de rencontre sur smartphone, Tinder a été parmi les pionniers, mais une foule de concurrents se sont glissés sur le marché depuis trois ans. D'où cette stratégie de diversification.

La marque 30under30 de Forbes

Et Tinder vise un public différent, exigeant, haut de gamme. D'autres se sont déjà lancé sur ce créneau, avec l'ambition d'être l'app de référence pour les très riches. Avec une différence majeure par rapport aux modèles proposés jusque-là: une entrée contrôlée. C'est ce même système qui est repris par Tinder dans le cadre de son offre Under 30: dans un premier temps, seuls les membres du palmarès annuel établi par Forbes des plus influents parmi les jeunes, qu'ils soient entrepreneurs, artistes, personnalités publiques ou chercheurs. Ces 30under30 sont dévoilés chaque année par le magazine et sont devenus une marque, avec des déclinaisons dans tous les domaines (recherche, innovation, spectacle, politique,...) et sur tous les continents.

Un potentiel de marque qui a donc donné des idées à Tinder: faciliter le réseautage entre ces 2000 personnalités désignées chaque année. Mais le réservoir est-il donc limité à 2000 personnes (dont une immense majorité d'Américains), avec des stars comme Blake Lively, Keira Knightley, Emma Watson, Emma Stone et Zac Efron? Pour les détracteurs, ceux-ci n'ont pas particulièrement besoin d'une app sur smartphone pour réseauter. Mais à ces critiques, Tinder et Forbes peuvent répondre que le classement est renouvelé et enrichi chaque année et compte donc plusieurs dizaines de milliers de membres, et surtout qu'à côté des stars se retrouvent des ingénieurs, des entrepreneurs et de nombreux autres acteurs de l'économie.

Le même principe que Tinder

Or, ceux-ci pourraient se servir d'un tel réseau pour contacter des célébrités du cinéma ou de la chanson qui investissent massivement dans les startups depuis quelques années. «Notre application Under 30 est un outil développé afin de mieux relier, responsabiliser et mobiliser cette communauté pour aider à changer le monde», affirme ainsi Salah Akram Zalatimo, vice-président en charge des produits liés au mobile chez Forbes et lui-même ancien startuper (il avait fondé Camerama, qui a été rachetée par Forbes Media en début d'année).

L'app ne sera officiellement présentée que le 4 octobre lors de son lancement officiel par Forbes et Tinder, mais on sait déjà que le principe sera basé sur la solution qui a fait le succès de Tinder: une liste de contacts suggérés en fonction de leur proximité, et la possibilité de «swiper» à droite ou à gauche selon que l'on souhaite entrer en contact ou non avec la personne. Ensuite, une fiche, sans doute basée sur celle réalisée par Forbes pour son palmarès annuel 30under30, devrait donner plus d'éléments d'informations sur le contact. Et une discussion pourra être entamée.

Reste donc à savoir si cette app sera adoptée par un grand nombre de jeunes influents. Et s'ils s'en serviront. Qu'ensuite naissent des affaires liées au business, à la promotion, au financement ou même des histoires d'amour, c'est là que se vérifiera le succès de l'app. Et qui poussera peut-être Tinder à développer d'autres apps dans le domaine du business.

«»

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."