Bilan

Tim Draper lance une télé-réalité de la Silicon Valley

Mixer les promesses de l'innovation «made in Silicon Valley» et l'exposition médiatique de la télé-réalité: c'est le pari du venture capitalist américain Tim Draper qui recrute des étudiants pour lancer le concept.
  • Le venture capitalist américain Tim Draper veut puiser dans les étudiants du campus de sa Draper University en Californie pour le casting d'une émission de télé-réalité basée sur l'innovation et les startups.

    Crédits: Image: DR
  • La pédagogie de la Draper University repose sur le challenge, le défi et les expériences vécues par les étudiants.

    Crédits: Image: Draper University

Les stars de la Silicon Valley sont rarement connues avant que leur startup n'explose. Si des entrepreneurs comme Travis Kala Kalanick (Uber), Mark Zuckerberg (Facebook), Jonah Peretti (Huffington Post puis BuzzFeed), Elon Musk (PayPal, Tesla, SpaceX) ou encore Jack Dorsey (Twitter) ont tous bénéficié d'une exposition médiatique majeure à moins de 40 ans. Comme certains de leurs prédécesseurs avant eux, stars alors qu'ils étaient trentenaires, comme Steve Jobs (Apple) ou Bill Gates (Microsoft).

Pourtant, si la scène tech consacre les entrepreneurs stars plus vite que l'univers des entreprises dans l'industrie traditionnelle, monter son business prend tout de même des mois et des années, entre le développement, la recherche des partenaires, des financeurs, des collaborateurs... Et ces phases obscures et peu connues du grand public sont rarement relayées. C'est ce que pourrait bousculer le venture capitalist Tim Draper, dirigeant de la firme Draper Fisher Jurvetson (DFJ). En association avec les producteurs téléviuels Ugly Brothers Studios, il vient de lancer un programme basé sur les principes de la télé-réalité, mais mettant en scène des étudiants et startupers.

Dans cet appel vidéo lancé aux créateurs d'entreprises du monde entier, il se base sur la Draper University, un programme de formation et de recherche qu'il a créé pour soutenir les entrepreneurs et a basée à San Mateo, au coeur de la Silicon Valley. Loin des campus traditionnels, la Draper University of Heroes allie un coaching pour la création d'entreprise (avec des spécialistes qui aident à mettre sur pied un business plan), à des ateliers de mise en situation et également des stages de survie en pleine nature.

A travers son programme télévisé, c'est donc une sélection de jeunes entrepreneurs que Tim Draper entend suivre et filmer pendant plusieurs semaines à plusieurs mois. Le format n'a pas été dévoilé, mais les réseaux d'Ugly Brother Studios devraient aider à placer l'émission sur des chaînes de télévision et des sites web pour lui assurer une diffusion maximale. «Des millions de téléspectateurs pourront voir l'émission», a-t-il expliqué à TechCrunch qui le questionnait sur le lieu où serait tourné le show ou aux dates de tournage ou de diffusion.

Divers concepts en lice

Ce n'est pas la première fois que l'entrepreneuriat sera au coeur d'une émission calquée sur les shows de la télé-réalité. Voici quelques mois, Dans l'oeil du dragon avait donné l'occasion à des porteurs de projets québecois de défendre leur dossier devant des financeurs potentiels, à l'image des jurés des télécrochets. Mais là, le concept qui désignera la «nouvelle star» de la Silicon Valley sera davantage basé sur un mix de Survivor, Top chef ou autres Pekin Express: une immersion dans un environnement où plusieurs candidats ou équipes s'affrontent en étant sous l'oeil des caméras. Rien n'a filtré sur un éventuel tournage 24h/24, à la manière d'un Loft Story...

De là à envisager un casting aussi «exotique» que celui des émissions de ce type avec des personnalités pour le moins loufoques ou originales, Tim Draper ne se focalise pas sur ces aspects, mais sans les exclure pour autant: «Certains entrepreneurs qui sont face aux consommateurs adoreraient sans doute ce type d'exposition. S'ils ont de fortes personnalités, ça peut rajouter de l'intérêt».

Dans les semaines à venir, les candidats pourront s'inscrire sur la page web dédiée au casting du projet. Un petit questionnaire est à remplir et un comité composé de Tim Draper et de spécialistes d'Ugly Brother Studios sélectionnera une dizaine de candidats au cours du premier trimestre 2015.

 

«»

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."