Bilan

TIC: crise majeure à court terme mais optimisme pour l'avenir

La crise du coronavirus frappe de plein fouet les entreprises suisses actives dans le secteur de l'informatique et des télécommunications (TIC). Swico, son association faitière, prévoit que tous les segments de l'industrie seront touchés, avec une chute majeure des entrées de commandes, des revenus et des marges brutes.

La faitière Swico prévoit une chute majeure des entrées de commandes, des revenus et des marges brutes.

Crédits: DR

L'indice des TIC, qui fait l'objet d'un sondage mensuel de Swico, montre à quel point l'ambiance du secteur des TIC est morose. En avril l'indice est ressorti à 66,2 points, ce qui correspond à une dégringolade de 44% par comparaison avec l'année précédente. L'indice couvre tous les secteurs des TIC, de l'électronique grand public au traitement de l'image en passant par l'impression.

Selon les responsables de Swico, certes les différents sous-secteurs des TIC sont confrontés à des effets différents du coronavirus, il n'en demeure pas moins que les conséquences sont les mêmes pour tous les acteurs du secteur, marquées par un pessimisme considérable sur l'évolution probable du marché. Les paramètres des différents segments ont accusé un recul compris entre 42,4 et 62,7 points.

Mais avec cette crise Judith Bellaiche, la directrice générale de la faitière, anticipe également un potentiel pour tout le secteur des TIC. «Le confinement a provoqué un véritable glissement vers la numérisation en Suisse», commente t-elle dans le communiqué de presse. Elle se dit persuadée que notre pays sera méconnaissable en termes de numérisation à la suite de cette crise. Le secteur des TIC en retirera pleinement les fruits sur le moyen et le long terme.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."