Bilan

TechCrunch Disrupt: trois visions d'experts de la tech

Les leaders du monde de la technologie étaient sur la scène de la conférence Disrupt NY pour partager leur vision du futur.
Il s'agit de l'un des événements tech les plus prisés aux Etats-Unis.
Crédits: TechCrunch Disrupt NY 2014

TechCrunch Disrupt, c’est la grand-messe des startups : compétition, networking et conférences. L’édition new-yorkaise a eu lieu du 5 au 7 mai. C’est l’occasion pour une jeune startup de se faire connaître, mais également de réunir la crème de la crème des dirigeants dans le domaine de la technologie pour discuter avenir. Ce qu’il faut retenir.

La technologie transparente comme idéal 

« Il faut se servir de la technologie pour s’en débarrasser », affirme Astro Keller, le patron de la division Google X, celle qui travaille sur les projets du futur comme la voiture sans conducteur ou l’utilisation de drones.

Astro Keller
Astro Keller // Disrupt NY 2014

Avec son équipe, il imagine un monde où la technologie disparaît en arrière-plan pour devenir invisible pour l’utilisateur. Il explique qu’il est toujours possible de créer des Smartphone plus beaux, plus petits et plus légers mais que la vraie révolution serait de ne pas avoir à le prendre avec soi.

Réalité virtuelle, réalité de demain

Sur scène, Brendan Iribe, le CEO d’Oculus VR, explique pourquoi il a vendu son entreprise à Facebook en mars dernier pour 2 milliards de dollars. Révolutionner le monde du jeu vidéo avec son casque n’est qu’un début, il a des plans bien plus ambitieux pour la réalité virtuelle qu’il décrit comme « la prochaine plateforme », celle qui succède au mobile, voire même à la vision. Et si la réalité virtuelle devenait notre réalité ?

Brendan Iribe, Oculus VR CEO
Brendan Iribe // Disrupt NY 2014

Pour attirer un milliard de personnes sur cette nouvelle plateforme, il faut offrir plus d’applications et de jeux. Le rachat est un gage de stabilité qui attire les développeurs en masse.

En 2020, le cloud sera roi

Fred Wilson
Fred Wilson // Joi

Apple ne fera pas partie du top 3 des entreprises dans le secteur de la technologie d’ici six ans. C’est du moins ce qu’affirme Fred Wilson, l'un des plus gros investisseurs basés à New York. Il reproche au numéro un actuel d’être « trop ancré » dans le hardware et pas assez tourné vers le cloud et les données en ligne.

Difficile d’imaginer un tel scénario en observant la croissance des ventes et la bonne santé financière de l’entreprise. Cela dit, rien n’est impossible dans cette industrie qui évolue très rapidement. Yahoo! est bien placé pour le prouver.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."