Bilan

Symbios Orthopédie investit 50 millions pour une usine à Y-PARC

L’entreprise de technologie médicale construit une usine de 12’000 mètres carrés à Y-PARC, à Yverdon-les-Bains. Le montant de l’investissement se monte à plus de 50 millions de francs. Le chantier devrait lui se terminer à la fin de l’année 2021.

Crédits: Symbios Orthopédie

Symbios Orthopédie voit grand. L’entreprise leader en implants orthopédiques de la hanche et du genou a annoncé la construction d’une nouvelle usine à Y-PARC jeudi. Ce site de production s’étend sur 12’000 mètres carrés et représente plus de 50 millions d'investissements. L'argent sera investis dans la construction du bâtiment par Mario Di Pietrantonio représentant d’un groupe d’investisseurs. Le bâtiment devrait permettre à l’entreprise de doubler les emplois, et donc de passer de 150 à 300 collaborateurs d’ici cinq ans.

Les travaux devraient se terminer fin 2021. Le projet prévoit une entrée en fonction durant le premier trimestre 2022, puis les 150 personnes actuellement employées seront transférées sur le nouveau site en même temps que les activités de production, pour la fin 2022.

Décupler

La nouvelle a ravi à la fois les autorités municipales d'Yverdon-les-Bains et l’équipe du Y-PARC. Le parc technologique compte actuellement quelque 200 entreprises pour 1800 emplois. A terme, environ 9000 employés peuvent y travailler. Juliana Pantet, responsable du pôle d'activités, constate donc que la stratégie de son équipe porte ses fruits. «C’est là un avantage important d’être le plus grand parc technologique de Suisse : Avec plus de 50 hectares, nous pouvons offrir une grande flexibilité à nos résidents.»

Yverdon-les-Bains est situé au centre de ce qui est communément appelé la Health Valley. Cette dernière regroupe de nombreuses sociétés actives dans le domaine de la santé et du médical. Florent Plé, directeur de Symbios Orthopédie, salue le développement de l’Y-PARC. Depuis son arrivée à Yverdon-des-Bains en 1993, le déménagement à Y-PARC en 2007 et aujourd’hui, il y a eu beaucoup d’actions pour augmenter l’attrait du parc technologique.

«L’écosystème d’Y-PARC facilite également l’acquisition de talents formés et spécialisés, en particulier avec la proximité des instituts de R&D de la HEIG-VD», note Florent Plé. Autant les sociétés présentes sur place que l’équipe du Y-PARC espèrent que l’écosystème va encore se développer. Cette usine de Symbios est un grand pas en cette direction puisqu’elle va à elle seule permettre d’engager 150 personnes supplémentaires d’ici cinq ans.

Garciarebecca1
Rebecca Garcia

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Rebecca Garcia a tout juste connu la connexion internet coupée à chaque téléphone. Elle a grandi avec la digitalisation, l’innovation et Claire Chazal. Elle fait ses premiers pas en journalisme sportif, avant de bifurquer par hasard vers la radio. Elle commence et termine ensuite son Master en journalisme et communication dans son canton de Neuchâtel, qu’elle représente (plus ou moins) fièrement à l’aide de son accent. Grâce à ses études, elle découvre durant 2 mois le quotidien d’une télévision locale, à travers un stage à Canal 9.

A Bilan depuis 2018, en tant que rédactrice web et vidéo, elle s’intéresse particulièrement aux nouvelles technologies, aux sujets de société, au business du sport et aux jeux vidéo.

Du même auteur:

A chaque série Netflix son arôme de cannabis
Twitch: comment devenir riche et célèbre grâce aux jeux vidéo

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."