Bilan

Swisscom va détecter les attroupements via les mobiles

Sur une demande de la Confédération, Swisscom va détecter les attroupements via les téléphones mobiles. L'opérateur communiquera aux autorités fédérales lorsque 20 portables se trouvent dans un espace de 100 mètres sur 100.

La Confédération comme Swisscom s'appuient sur la législation en vigueur liée à la pandémie.

Crédits: Keystone


En raison de la pandémie, les rassemblements de plus de cinq personnes dans l'espace public sont interdits depuis samedi dernier. Pour faire respecter cette mesure, Berne monte en puissance et implique Swisscom dans la manoeuvre.

Les données provenant des cartes SIM ne seront pas communiquées en direct à l'Office fédéral de la santé publique, mais avec un délai de 24 heures, a indiqué Christian Neuhaus à Keystone-ATS, revenant sur une information publiée sur le site du journal Le Temps mercredi.

Ces analyses ne seront effectuées que dans les espaces publics. Les immeubles d'habitation comme les locaux des entreprises ne sont pas concernés.

Seules quelques personnes de l'OFSP ont accès aux données dorénavant transmises par Swisscom. Celles-ci sont entièrement anonymisées. Ainsi ni l'identité de personnes, ni le profil de déplacement ne seront tracés ou transmis, affirme le géant bleu.

La Confédération comme Swisscom s'appuient sur la législation en vigueur liée à la pandémie. Ces informations ne peuvent pas être utilisées à d'autres fins ni être combinées avec d'autres données, y compris dans le cadre de procédures pénales, selon l'opérateur.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."