Bilan

Swiss Space Systems ouvre son capital

S3 constitue la principale opportunité dans la privatisation du spatial en Europe. Son but: diminuer radicalement les coûts d’accès à l’espace.

S3 a pour principal actif un projet de petite navette réutilisable (SOAR).

Crédits: Dr

Fondée sur le site de l’aérodrome de Payerne fin 2012, Swiss Space Systems (S3) est la première société européenne participant à la privatisation de la conquête spatiale, dans l’esprit des SpaceX et autre Virgin Galactic aux Etats-Unis. Héritière de technologies développées par ses partenaires comme l’Agence spatiale européenne ou Dassault Aviation pour la navette européenne Hermès, elle a pour principal actif un projet de petite navette réutilisable (SOAR) mise au point par son fondateur Pascal Jaussi.

A partir de là, elle a développé un modèle d’affaires qui optimise ses actifs pour diminuer radicalement les coûts d’accès à l’espace. L’entreprise négocie actuellement un Airbus qui sera d’abord utilisé pour des vols en zéro gravité. Puis il amènera sa navette à 10 000 mètres d’altitude, et de là lui permettra de prendre son envol pour installer des constellations de petits satellites.

Dix millions de commandes pour les vols ZeroG

Reste que pour atteindre ses objectifs, S3 a besoin de lever des fonds. Selon Richard Joye, le responsable du business development, elle a levé plus de 20 millions de francs jusqu’à présent, que ce soit auprès de son sponsor principal Breitling, d’autres entreprises ou de partenaires industriels qui ont contribué sous forme de services, de brevets ou de produits.

Elle est en discussion avec des partenaires stratégiques pour un investissement direct de 30 à 50 millions de francs. Elle cherche aussi à attirer des investisseurs financiers pour des opérations spécifiques telles que l’extension de l’activité ZeroG, qui démarre très fort. Selon le nouveau directeur financier, Samuel Gariplerden, S3 a «pour plus de dix millions de précommandes pour de tels vols».

Plus de détails sur les aspects financiers et industriels de ce projet hors norme émergeront le 12 septembre à l’occasion d’un Investor Pitch Day organisé au siège de l’entreprise. «Les activités ZeroG devraient être rentables dans dix-huit mois. Nous anticipons des retours sur investissement de plus de 30%», précise Richard Joye.

Une profitabilité qu’il faut naturellement tempérer par les risques élevés du secteur mais aussi mettre en relation avec l’opportunité unique que constitue la privatisation de la conquête spatiale. Google vient de racheter le fabricant de satellites Skybox Imaging pour 500 millions de dollars. Ce genre de train ne passe pas deux fois. 

Fabrice Delaye
Fabrice Delaye

JOURNALISTE

Lui écrire

Fabrice Delaye a découvert Internet le 18 juillet 1994 sur les écrans des inventeurs du Web au CERN. La NASA diffusait ce jour-là les images prises quasi en direct par Hubble de la collision de la comète Shoemaker-Levy sur la planète Jupiter…Fasciné, il suit depuis ses intuitions sur les autoroutes de l’information, les sentiers de traverse de la biologie et étend ses explorations de la microélectronique aux infrastructures géantes de l’énergie.

L’idée ? Montrer aux lecteurs de Bilan les labos qui fabriquent notre futur immédiat; éclairer les bases créatives de notre économie. Responsable de la rubrique techno de Bilan depuis 2006 après avoir été correspondant de L’Agefi aux Etats-Unis en association avec la Technology Review du MIT, Fabrice Delaye est diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et de l’EPFL.

Membre du jury des SwissICT Awards, du comité éditorial de la conférence Lift et expert auprès de TA-Swiss à l’Académie Suisse des Arts et des Sciences, Fabrice Delaye est l’auteur de la première biographie du président de l’EPFL, Patrick Aebischer.

Du même auteur:

«Le prochain président relèvera les impôts»
Dubaï défie la crise financière. Jusqu'à quand'

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."