Bilan

Surveiller son sommeil grâce à une app pour smartphone

Alors que des géants comme Google et Apple redoublent d'efforts pour permettre aux internautes de surveiller leur santé, une app pour smartphone permet d'observer la qualité de son sommeil par la simple proximité avec la personne concernée.
  • Avec l'app Sleep Better, développée par Runstatic, plus besoin d'autre appareil que le smartphone pour mesurer son sommeil.

    Crédits: Image: Runstatic
  • Grâce aux capteurs du smartphone, l'app mesure la qualité du sommeil et les informations fournies par l'utilisateur affinent l'analyse.

    Crédits: Image: Runstatic
  • Plus besoin de bracelet connecté ou de capteurs à placer sous le matelas: c'est le smartphone lui-même qui mesure la qualité du sommeil.

    Crédits: Image: Runstatic
  • En plus d'un réveil adapté, l'app fournit des conseils pour optimiser la qualité de son sommeil.

    Crédits: Image: Runstatic

Les bracelets connectés Jawbone ou Fitbit pour mesurer son activité nocturne, un tracker à placer sous le matelas pour détecter la qualité du sommeil, voire même un masque de nuit connecté pour dormir plus profondément: la surveillance du sommeil devient un critère de plus en plus crucial dans le domaine des wearable tech et des outils de santé connectée. Des géants comme Google et Apple aussi bien que des startups plus modestes multiplient les outils dans ce domaine. Or, jusqu'à présent, la plupart des instruments impliquaient de porter un appareil sur soi ou de placer des capteurs au niveau du matelas.

Avec Sleep Well, la surveillance est plus simple: cette app pour smartphone, disponible sur iOS et sur Android, fonctionne sans autre objet que le téléphone sur lequel elle est installée et activée. Si elle est compatible avec Apple Health, le portail santé développé par la firme de Cupertino sur iOS8, l'app peut aussi s'utiliser indépendamment. L'app utilise les capteurs et le gyroscope du smartphone pour détecter les mouvements dans son environnement immédiat. Il suffit pour cela de le placer à faible distance de la tête de celui qui dort.

Sommeil profond ou léger, phases de réveil

L'app distingue ainsi les phases de sommeil profond de celles de sommeil léger et de celles pendant lesquelles la personne est éveillée. Mais le programme ne se contente pas de cette fonctionnalité de base: l'utilisateur peut renseigner une vaste gamme de facteurs qui influent sur la qualité du sommeil comme la pratique d'une activité physique une journée de travail stressante, un souper trop copieux, une consommation d'alcool ou de caféine supérieure à la normale, ou même le fait de dormir dans un autre lit que celui qui est le sien habituellement.

Tout aussi intéressante est la possibilité, au réveil, d'évaluer ses sensations en indiquant si on a l'impression d'avoir bien dormi ou non (avec une évaluation progressive), si les rêves ont été agréables ou inquiétants, et même de rédiger des notes sur ceux-ci.

Les algorithmes de base de Sleep Better combinent ensuite les informations enregistrées pendant la nuit et celles renseignées au réveil par l'utilisateur pour définir la qualité et l'efficacité du repos nocturne. L'app va jusqu'à intégrer les cycles de la lune dans son évaluation pour affiner son avis.

Un réveil optimisé et des conseils

Mais l'app ne se contente pas d'enregistrer des données et d'émettre des rapports, elle offre aussi des aspects utiles comme un «smart réveil», qui s'appuie sur les données captées pour définir le meilleur moment pour faire retentir l'alarme, dans une fourchette de temps définie la veille au soir par l'utilisateur. Ceci pour ne pas interrompre une phase de sommeil profond et perturber le cycle optimal de la personne.

Autre fonctionnalité: des conseils prodigués par l'app pour améliorer la qualité et l'efficacité de son sommeil, afin d'être plus en forme dans la journée. Pas forcément en dormant davantage mais en dormant mieux.

«»

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."