Bilan

Sur Pepsee, des bracelets tressés selon une technique unique

Installée près de Sierre, la firme DuValais fabrique des accessoires de luxe à partir de cuir suisse. Ses produits ont séduit la communauté de Pepsee.
Crédits: Dr

DuValais en vente sur Pepsee! 

«En Corée ou au Japon, notre clientèle est très sensible au Swiss made de nos bracelets et ceintures. Le nom DuValais, que nous avons choisi comme marque, véhicule des valeurs helvétiques de qualité et évoque une nature intacte.» Fondateur du label DuValais, Massimo d’Ambrosio est en fait Italien. Sa famille exploite depuis plusieurs générations à Domodossola une fabrique qui produisait à l’origine des lacets de cuir, la Manifattura di Domodossola.

Dans les années 1970, l’entreprise s’est lancée dans le tressage et a développé pour cette tâche des machines qui n’existaient pas sur le marché. La Manifattura fournit aujourd’hui du cuir tressé pour la maroquinerie ou l’ameublement pour la décoration de yachts notamment. Elle a donné naissance en 2012 à DuValais, un label de luxe.

«Le cuir provient de Suisse de vaches de la race d’Hérens. Il est ensuite tanné par des artisans en Toscane avant de revenir en Suisse pour être transformé en accessoires.» DuValais emploie quatre personnes et cherche actuellement un représentant pour développer les marchés européens et américains.

Sélectionnés par les votes de la communauté sur pepsee.ch, la plateforme commune de QoQa et Bilan dédiée aux produits innovants, les bracelets DuValais sont actuellement en vente à un prix préférentiel sur le site.  

Un tremplin très apprécié

Lancée en 2014, Pepsee affiche déjà une vingtaine de ventes à son palmarès. Les produits vont de fausses serrures pour décourager les cambrioleurs (Loki) aux skateboards faits main (Vega Boards) en passant par les scooters électriques (Mobetool) et les blocs-notes réutilisables à l’infini (WhyNot Book). Pepsee constitue un tremplin apprécié des entrepreneurs qui accèdent à un canal de vente privilégié pour se faire connaître auprès d’un large public. 

 

Mary Vacharidis
Mary Vakaridis

JOURNALISTE

Lui écrire

Journaliste chez Bilan, Mary Vakaridis vit à Zurich depuis 1997. Durant sa carrière professionnelle, elle a travaillé pour différents titres de la presse quotidienne, ainsi que pour la télévision puis la radio romandes (RTS). Diplômée de l'Université de Lausanne en Lettres, elle chérit son statut de journaliste qui lui permet de laisser libre cours à sa curiosité.

Du même auteur:

CFF: Comment éviter le scénario catastrophe
L’omerta sur le harcèlement sexuel existe aussi en suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."